×
Publicités
Publié le
22 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Spice Tool : lancement d’un outil de mesure de l’impact environnemental des emballages cosmétiques

Publié le
22 sept. 2020

Mesurer l’impact environnemental des emballages dans l'industrie cosmétique, c’est la vocation de Spice Tool. Cet outil est né d’une démarche internationale initiée il y a deux ans par L’Oréal et le spécialiste du conseil environnemental Quantis qui ont depuis été rejoints par une vingtaine d’entreprises cosmétiques internationales comme Clarins, Coty ou encore LVMH et Estée Lauder, mais aussi des fournisseurs comme Albéa et de la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA).

Spice Tool un outil de mesure visant à réduire l'impact environnemental des packagings


Ensemble, ils ont développé une méthode de mesure de l'empreinte environnementale des packagings cosmétiques qui devient aujourd’hui un outil ouvert à toutes les entreprises du secteur. L’objectif : permettre aux acteurs de la beauté, grands et petits, de réduire l'empreinte environnementale de chaque emballage cosmétique.
 
SPICE, qui signifie "sustainable packaging initiative for cosmetics", ou "initiative pour des packagings durables en cosmétique", en français, est donc une démarche collaborative internationale qui a permis la création d’un référentiel pouvant quantifier les impacts des emballages à travers 16 indicateurs environnementaux : émissions de carbone, épuisement des ressources, quantité d’eau utilisée, ou les effets sur la biodiversité...

"Les outils d’analyse de cycle de vie multicritères qui existaient jusqu’ici permettaient de mesurer l’impact environnemental d’un emballage mais il fallait choisir, par exemple, entre favoriser les émissions de CO2 ou la consommation d’eau. SPICE permet, pour la première fois, de déterminer la solution la plus favorable en pondérant l’ensemble de ces critères environnementaux. Ainsi, même sans compétences scientifiques particulières, toute entreprise du secteur, quelle que soit sa taille, pourra choisir la meilleure option environnementale pour développer chacun de ses emballages", détaille la FEBEA dans un communiqué.

Selon Euromonitor chaque année 151 milliards de contenants de produits de beauté sont utilisés et la très grande majorité d'entre eux ne sont pas recyclés. Pour résoudre en partie ce problème, la plupart des géants de la beauté affichent des objectifs ambitieux comme L'Oréal qui vise les 100% d'emballages recyclés d'ici 2030. Le défi reste cependant de taille et les problématiques liées au recyclages nombreuses.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com