×
6 712
Fashion Jobs
Publié le
28 mai 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sports d’époque mise sur des boutiques saisonnières

Publié le
28 mai 2015

L’été arrive. Et avec les beaux jours, les grands rendez-vous sportifs sont à l’honneur. Les frères Géraud et Benoît d’Argenlieu, créateurs de la marque Sports d’époque, trouvent là leur terrain d’expression favori.

Sports d'épqoue se met au tennis - Sports d'époque

Sports d’époque plonge depuis 2007 dans l’histoire du sport et utilise les archives des anciens maillots et tenues du début du XXème siècle. La marque avait déjà travaillé sur l’athlétisme, le football et le rugby. Elle signe cette année, une collection tennis, avec vestes et polos en gros piqué, alors que débute Roland-Garros. La huitième Coupe du monde de rugby, du 18 septembre au 31 octobre en Angleterre, aura également droit à une collection spéciale de maillots historiques.

Des produits qui sont présentés dans les boutiques permanentes de Sports d’époque (quatre à Paris et une à Biarritz), mais aussi dans des magasins saisonniers ouverts par la marque. « L’ouverture de la boutique de Biarritz nous a permis de confirmer que nous avions un beau potentiel dans les régions touristiques, explique Benoît d’Argenlieu. Notre concept correspond à l’achat de vacances. Les clients apprécient le produit et ont le temps pour découvrir l’histoire des maillots. La formule de boutiques saisonnières dans des stations balnéaires nous correspond bien. »

La boutique Sports d'époque du Marais - Sports d'époque


Sports d’époque compte ainsi quatre boutiques saisonnières. Une à Bercy Village à Paris, qui a pris la place de la boutique Agnès b, mais surtout des magasins à Hossegor, Sainte-Maxime et Arcachon pour cette année. Et entend appuyer son développement à cette formule. Elle va aussi ouvrir une nouvelle boutique permanente à Paris, dans le centre commercial Vill’up qui doit être inauguré cet automne, mais surtout multiplier les boutiques estivales en 2016.

« Sur Vill’up, nous serons dans une boutique de 45 mètres carrés à proximité du cinéma et du simulateur de chute libre. Donc nous restons dans cet esprit loisirs. Cette année, nous réalisons 2 millions d’euros de chiffre d’affaires, précise Benoît d’Argenlieu. Fin 2016, nous visons les 3,5 millions avec 15 à 20 boutiques. »

L’an prochain, la marque pourra notamment s’appuyer sur l’engouement d’un Euro de football qui sera organisé en France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com