×
Publicités
Publié le
9 juil. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sri Lanka: faillite du douzième fournisseur d'habillement de l'UE et des USA

Publié le
9 juil. 2022

Douzième fournisseur de l'Union européenne et des Etats-Unis en habillement, le Sri Lanka est en faillite. Les pénuries s'y multiplient à l'heure où le pays ne peut plus importer que très difficilement hydrocarbures, denrées alimentaires ou biens médicaux. Les industriels locaux doivent de leur côté faire face à la multiplication des coupures de courant et à un réseau logistique lourdement restreint, sur fond de climat insurrectionnel.


Shutterstock



Un peu plus de trois mois après l'accélération des problèmes, le Premier ministre Ranil Wickremesinghe a indiqué mardi 5 juillet au parlement local que la crise risquait de s'inscrire dans la durée, à l'heure où les négociations avec le fond monétaire internationale (FMI) s'avéreraient particulièrement difficiles pour le pays d'Asie du sud-est. Une restructuration d'ici août de la dette nationale, estimée à 51 milliards de dollars, serait l'un des préalables à un soutien plus large.

Localement, le pouvoir d'achat aurait chuté de 50%, tandis que les institutions gouvernementales "non essentielles" et écoles ont fermé pour une période reconductible. Il est estimé que désormais 80% de la population saute les repas face à l'aggravation des pénuries: le manque de devises rendant presque impossible les importations. Dans un effort désespéré pour faire affluer les devises, le pays a récemment ramené de 23 à 21 l'âge à partir duquel les Sri-lankaises peuvent aller travailler à l'étranger.

Une situation qui n'est évidemment pas sans bousculer l'industrie locale du textile-habillement, qui génèrerait officiellement près de 5% des emplois du pays, soit près de 350.000 postes, via un peu plus d'un millier de fabricants et transformateurs locaux. La Sri Lanka Apparel Exporters Association (SLAEA), qui revendique fédérer 70% de la filière locale, pointe dans ses chiffres que les difficultés nationales interviennent en pleine phase de relance du secteur.

Pays stratégique pour l'habillement occidental



Sur la période janvier-mai 2022, le pays a exporté pour 2,25 milliards de dollars d'habillement, dépassant les 2,1 milliards affichés sur la même période en 2019, sachant que les chiffres étaient tombés à 1,4 et 1,9 milliard sur les deux années suivantes. Une cinquantaine d'organisations locales et internationales avait d'ailleurs l'an passé tiré la sonnette d'alarme concernant les conditions de travail des travailleurs locaux.

Avec une prédilection pour les produits en maille plutôt qu'en matériaux tissés, le secteur sri lankais de l'habillement s'est notamment illustré dans le domaine de la lingerie, des sous-vêtements et du homewear. Autre instance représentative locale, le Joint Apparel Association Forum indique que la filière locale fournit notamment H&M, Nike, Uniqlo, Levi's, Gap, Decathlon, Columbia, Tommy Hilfiger, Speedo et Victoria's Secret. Dans une récente interview au DailyMirror, le président de Calzedonia, Sandro Veronesi, indique que 13.000 personnes travaillent localement pour la marque italienne via une cinquantaine de partenaires locaux.


Le Sri Lanka était l'an passé le 12e fournisseur d'habillement de l'UE - IFM



Le Sri Lanka fut l'un des grands gagnants de la hausse du salaire minimum chinois à la fin des années 2000. La décision de Pékin avait entrainé un déport de commandes étrangères vers d'autres pays de la zone. Pays où ont par ailleurs largement investi les industriels chinois du textile eux-mêmes. Le Sri Lanka s'est ainsi invité au top 15 des fournisseurs d'habillement de l'Occident. Le pays compte pour principal client les États-Unis, qui ont capté 966 millions de dollars d'habillement sri lankais sur les cinq premiers mois de 2022, et pour 1,74 milliard sur l'ensemble de l'année 2021 (+18,6%). Plaçant le pays en 12e position des fournisseurs de l'Oncle Sam.

L'Union Européenne suit avec 650 millions de dollars sur la même période. Le Vieux Continent surveille de près la situation sri lankaise, le pays s'étant l'an passé là encore hissé au douzième rang des fournisseurs d'habillement de l'UE. Le pays avait ainsi exporté pour 1,19 milliard d'euros d'habillement vers l'Europe à la faveur d'une hausse de 15% de ses exportations vers le continent. A l'instar des Philippines, de la Bolivie et de l'Ouzbékistan, le Sri Lanka profite aux portes de l'Europe des avantages douaniers liés au programme GSP+ (système de préférences généralisé).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com