×
Par
AFP
Publié le
15 mai 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Standard and Poor's pourrait relever la note de LVMH au vu de ses résultats opérationnels

Par
AFP
Publié le
15 mai 2012

PARIS, 15 mai 2012 (AFP) - Standard and Poor's a assorti la note "A" du numéro un mondial du luxe LVMH d'une perspective positive au lieu de stable, ce qui veut dire que l'agence pourrait la relever dans un délai de six à 24 mois, indique l'agence d'évaluation financière mardi 15 mai dans un communiqué.

Après la publication d'une "performance opérationnelle soutenue en 2011", SP explique qu'elle pourrait relever la note de la dette à long terme de LVMH si le groupe continue notamment d'afficher une "croissance robuste de ses ventes" et de générer un haut niveau de trésorerie disponible.

LVMH, propriétaire de Louis Vuitton, Céline, Givenchy ou encore Guerlain, devrait dégager un surplus de trésorerie supérieur à 1 milliard d'euros dans les prochaines années et ses performances financières en 2012 "devraient considérablement progresser", estime l'agence.

LVMH a annoncé le 18 avril un bond de 25% de ses ventes au premier trimestre à 6,58 milliards d'euros, avec une croissance organique à deux chiffres ou presque de toutes ses branches.

Le 2 février, LVMH avait annoncé avoir réalisé en 2011 une nouvelle année de records, qui confirme l'éclatante santé du secteur malgré la crise.

Son bénéfice net a atteint 3,06 milliards d'euros, en hausse de 1% et en ligne avec les attentes des analystes, tandis que son chiffre d'affaires a dépassé les 23 milliards d'euros, un record (+16%), au-delà des attentes du marché.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.