×
2 659
Fashion Jobs
Publicités
Par
Ansa
Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
6 juin 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Stefanel renonce au concordat, vers une administration extraordinaire

Par
Ansa
Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
6 juin 2019

La crise s’intensifie chez Stefanel. Le conseil d'administration du groupe d’habillement italien a décidé de renoncer à la procédure de concordat préventif avec réserve et donc au dépôt du plan et de la proposition concordataire avant la date d’échéance fixée au 14 juin. Le conseil a également délibéré le lancement de la procédure d’admission à l'administration extraordinaire.


@stefanel


Le tribunal de Trévise avait octroyé une prolongation jusqu’au 14 juin pour présenter son plan. Mais le conseil de Stefanel, qui s’est réuni alors que le titre était suspendu à la Bourse, a pris acte « de l’absence de définition d’un accord avec ses propres actionnaires, de l’absence actuelle d’autres interlocuteurs intéressés à soutenir la société dans la formalisation de l’hypothétique proposition concordataire et de l'impossibilité d’hypothèses autonomes de renforcement du patrimoine et de la restructuration de la dette globale ». D’où la renonciation à la proposition concordataire et le lancement de la procédure pour l'administration extraordinaire avec le dépôt de l'instance avec la déclaration d’insolvabilité au tribunal.

« Le ministère du Développement économique, en contact avec le groupe Stefanel, a été informé de la décision actuelle de l’entreprise de renoncer à la procédure de concordat préventif et de lancer la procédure pour l'admission à l'administration extraordinaire », peut-on lire dans un communiqué du ministère.  Cette procédure italienne prévoit la nomination par le gouvernement d'administrateurs chargés d'évaluer la situation de l'entreprise et de statuer sur les mesures à prendre pour assurer son avenir.

« La situation des secteurs production, commercial et emploi du groupe Stefanel ont déjà fait l’objet de comparaison au cours des réunions qui se sont tenues au ministère, auxquelles ont participé le management de l'entreprise, la région Vénétie et les organisations syndicales ». Le ministère, poursuit le communiqué, « continuera de travailler en synergie avec les parties impliquées dans cette crise de ces derniers mois afin de protéger les employés et le patrimoine de production et commercial, qui représentent désormais les atouts fondamentaux pour la relance de l’entreprise, en difficulté économique depuis quelques années ».

Le ministère rappelle enfin que « depuis fin 2017, Stefanel appartenait au fond d’investissement Attestor et à la société de management Oxy Capital ».