×
Publicités
Publié le
20 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Stefano Ricci débute dans la haute horlogerie

Publié le
20 oct. 2020

Après la mode, les parfums et les accessoires, Stefano Ricci se lance dans le monde de la haute horlogerie. Positionnée depuis toujours dans le très haut de gamme, la maison de menswear italienne débute sur ce segment avec une première collection baptisée Octagon ultra sophistiquée et luxueuse. Elle a travaillé deux ans à ce projet, s’entourant des meilleurs artisans dans chaque domaine.
 

Le modèle Octagon Chronograph - Stefano Ricci


Une fois n’est pas coutume, la griffe 100% made in Italy a confié la fabrication de ses montres à une manufacture étrangère, la société suisse experte en mouvements mécaniques haut de gamme Vaucher Manufacture Fleurier, qui fournit notamment Parmigiani et Hermès. Certains éléments de ses montres sont néanmoins réalisés en Italie. En particulier, les bracelets en peau de crocodile cousus à la main et les boîtiers en or blanc, confiés au maître graveur Stefano Muffolini, qui en a décoré la cuvette, soit le double fond, en s’inspirant de la technique de gravure utilisée sur les antiques fusils de chasse anglais.
 
La collection prend son nom de la forme octogonale du cadran, forme géométrique récurrente dans l'architecture florentine. Une référence évidente à Stefano Ricci, le fondateur florentin de la marque, dont l’entreprise est implantée à Fiesole, sur les collines qui se dressent au nord de Florence.

Composée de 60 montres à complication et mécanismes sophistiqués, la collection se décline en trois modèles (calendrier perpétuel, calendrier annuel et chronographe), chacun édité à dix exemplaires. Les trois modèles sont aussi proposés dans une version précieuse "Diamond Luxe" à édition limitée de dix montres pour chacun d’entre eux, enrichies de pierres et diamants sélectionnés et sertis par des orfèvres au sein des laboratoires internes au site de production du groupe, précise ce dernier dans un communiqué.
 
Les montres sont vendues entre 100.000 et 180.000 euros exclusivement dans quelques-unes des 66 boutiques que Stefano Ricci compte dans le monde et auprès de ses clients VIP.
 
Cette nouvelle extension du monde de Stefano Ricci va permettre à la maison  d’asseoir ultérieurement son positionnement dans le segment du luxe extrême, qui s'est renforcé au fil des années et des diversifications. Fondée en 1972 par Stefano Ricci et sa femme Claudia, l’entreprise naît à l’origine comme un laboratoire de cravates. Elle élargit rapidement son offre à la chemiserie et la petite maroquinerie, jusqu’à proposer un total look complet pour homme, de l’habillement formel au sportswear, en passant par la maille et les chaussures, sans oublier les boutons de manchettes précieux réalisés par ses orfèvres.
 
En 1997, Stefano Ricci lance sa ligne de parfums. Puis il s’attaque à l’univers de la maison, des arts de la table au linge, complété par l'ameublement en 2017. Cette offre lifestyle s’étoffe avec une intrusion dans le vin et les cigares. En 2010, le groupe rachète l’Antico Setificio Fiorentino, l'un des plus anciens ateliers de tissage de soie d’Europe. Enfin, en 2016 est lancée la ligne d’habillement pour enfant SR Junior collection.
 
Contrôlée à 100% par la famille Ricci, l’entreprise emploie 600 employés et a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 148,3 millions d'euros. La marque est distribuée au-delà de ses 66 boutiques dans plus de 20 shop-in-shops. Encore actif, le président fondateur et designer Stefano Ricci est épaulé par ses fils Niccolò, dans le rôle de CEO, et Filippo dans celui de directeur créatif.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com