×
Publicités
Publié le
13 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Stefano Ricci se montre plein d'allant pour ses 50 ans

Publié le
13 janv. 2022

En 2022, Stefano Ricci va souffler ses 50 bougies et a l’intention de célébrer l’événement en grande pompe afin d’asseoir son image de marque très haut de gamme. Alors que la maison florentine de prêt-à-porter masculin devrait revenir cette année à son niveau prépandémie, elle a donné le la aux festivités pour son cinquantenaire depuis le Pitti Uomo, en y présentant en avant-première son nouveau parfum Firenze.


Niccolò, Stefano et Filippo Ricci - DR


Il s’agit de sa quatorzième fragrance depuis ses débuts dans ce segment en 1997, il y a vingt-cinq ans, caractérisée par des notes d’agrumes rappelant les orangeraies des jardins secrets de Florence, ville natale de la maison, qui a donné son nom à ce parfum développé en interne et réalisé à Milan.

Parallèlement à ce lancement, Stefano Ricci prévoit pour l’été prochain une ouverture importante à New York, où la marque va déménager sa boutique de Park Avenue pour s'installer sur la 57e rue. Aux Etats-Unis, la marque compte deux autres boutiques à Las Vegas, une à Miami et une à Beverly Hills.

"Nous avons aussi en chantier cette année l’ouverture de sept à huit nouvelles boutiques, tandis que les célébrations pour notre cinquantenaire vont culminer avec un défilé-événement prévu fin mars", nous raconte Niccolò Ricci, le directeur général de la griffe, sans en dévoiler plus sur le lieu choisi, si ce n’est que le show se tiendra en dehors de la Botte, l’international représentant plus de 80% des ventes de la griffe.

Du 100% Made in Italy



Avec son frère Filippo, aux commandes du style, il épaule son père Stefano Ricci, toujours actif en tant que président, qui a fondé en 1972, avec sa femme Claudia, la marque de prêt-à-porter homme 100% Made in Italy portant son nom.

A l’origine un laboratoire de cravates, la petite entreprise familiale a rapidement grandi et a élargi son offre à la chemiserie et la petite maroquinerie, jusqu’à proposer un total look complet pour homme, de l’habillement formel au sportswear en passant par la maille et les chaussures, sans oublier les boutons de manchettes précieux réalisés par ses orfèvres. Cet univers s’est encore enrichi avec une ligne junior, les parfums et les collections pour la maison, des arts de la table au linge et l'ameublement, sans oublier vin et cigares !


Un look pour l'automne-hiver 2022-23 - Srefano Ricci


Comme la plupart des autres maisons, la griffe Stefano Ricci, qui emploie 600 personnes et dénombre 70 boutiques, a été touchée par la crise du Covid-19. Ses ventes de 2019, qui s’élevaient à 148,3 millions d'euros, ont reculé de 40% en 2020. En 2021, son chiffre d’affaires s’établit à 128 millions d’euros, la griffe tablant sur 2022 pour récupérer son niveau prépandémie.

"Nous avons profité de ces deux années pour optimiser les process et renforcer notre structure interne afin d’améliorer la qualité et la gestion. Il est sûr que l’absence de touristes chinois continue de nous pénaliser. Sans parler des difficultés actuelles avec les problèmes de transport des marchandises et l’augmentation du prix de l’énergie et des matières premières", glisse Niccolò Ricci.

Du point de vue du style, la maison continue de mettre l’accent sur une garde-robe plus informelle, même si elle assiste à "un retour à l’élégance". "Il y a une grande demande pour toujours plus de confort avec des vestes déstructurées aux épaules souples et l’introduction de matières techniques. Nous vendons beaucoup de maille, de jeans, mais aussi des pièces formelles, le sartorial (l'art tailleur, ndlr) constituant encore 20% de nos ventes tandis que la maroquinerie a le vent en poupe en Asie", explique Filippo Ricci.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com