Stella McCartney et Kering stoppent leur coentreprise

Malgré les démentis successifs de Kering, les bruits d'une fin de collaboration entre Stella McCartney et le groupe de luxe français se faisaient de plus en plus nombreux ces dernières semaines. Le divorce est désormais consommé.
Stella McCartney dit au revoir à Kering - DR

Ce 28 mars, les deux parties officialisent avoir conclu un accord sur la cession par Kering à Stella McCartney de la participation de 50 % du groupe dans l'entreprise Stella McCartney Ltd. La créatrice britannique deviendra ainsi l’unique propriétaire de sa marque, précise le communiqué.

Aucun détail n'est donné sur les contours de l'opération, ni sur le montant de la transaction. Pas plus que sur son financement. Mais le processus de transition pourrait prendre plusieurs mois.

« Le moment est venu pour moi de prendre le plein contrôle de l’entreprise qui porte mon nom. Cette opportunité est une décision patrimoniale très importante pour moi, explique Stella McCartney. Je suis extrêmement reconnaissante envers François-Henri Pinault et sa famille et tous les collaborateurs du groupe Kering pour tout ce que nous avons construit ensemble ces 17 dernières années. Je suis impatiente d’ouvrir ce nouveau chapitre de ma vie et d’entrer dans l’avenir avec cette marque et notre équipe. »

La griffe britannique, créée en octobre 2001 via une coentreprise paritaire avec Kering, a grandi au fil des années, revendiquant 51 boutiques dans le monde et une présence dans 77 pays via 863 points de vente multimarques. Ses ventes n'ont jamais été communiquées. Mais selon les estimations, le chiffre d'affaires de la maison devrait  tourner autour de 150-200 millions d'euros.

Connue dès le départ pour son approche éco-durable, la marque a notamment enrichi son univers au fils des ans en ajoutant au prêt-à-porter féminin, les accessoires, une ligne masculine, une collection de maillot de bain, les parfums et les lunettes (fabriquées et distribuées par Kering Eyewear).

De toute évidence, les liens avec le groupe de François-Henri Pinault ne seront pas totalement coupés. Kering précise ainsi que Stella McCartney restera membre du conseil d’administration de la Fondation Kering qui lutte contre les violences faites aux femmes. A la pointe au sein du géant du luxe sur les questions éthiques et environnementales, Stella McCartney continuera de collaborer avec Kering sur ces sujets.

« Kering est un groupe de luxe qui donne aux esprits créatifs le pouvoir de s’accomplir et permet aux idées novatrices de devenir réalité, a pour sa part avancé François-Henri Pinault. Je suis extrêmement fier de ce que Kering et Stella McCartney ont accompli ensemble depuis 2001. Je voudrais remercier chaleureusement Stella et son équipe pour tout ce qu’ils ont apporté à Kering – bien au-delà de l’aspect économique. Stella sait qu’elle pourra toujours compter sur mon amitié et mon soutien. »

La marque Stella McCartney a aussi multiplié les collaborations, en particulier avec Adidas pendant plus de dix ans, en lançant également il y a deux ans une ligne fitness avec le groupe allemand.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER