Stephane Kélian se relance sous l’égide du designer Rubens Bressanin

Stephane Kélian se donne un nouveau souffle avec Rubens Bressanin. La marque française de souliers haut de gamme, détenue depuis 2007 par le groupe Royer, dévoile la collection de son nouveau directeur artistique, l’Italien Rubens Bressanin, qui affiche 30 ans d’expérience dans la chaussure. Pour l’occasion, elle annonce l’ouverture d’un pop-up store exclusif au Printemps Hausmann en janvier.

Un nouveau modèle avec le célèbre tressage de la marque - Stepahne Kélian

Rubens Bressanin est né et a grandi dans le district de la chaussure italienne de la Riviera del Brenta, située entre Padoue et Venise, où il a fondé sa propre entreprise de design au début des années 1990, Rubensluciano, à Venise, employant une cinquantaine de personnes et collaborant avec de grandes marques. Il a lancé par ailleurs en 2000 la marque de chaussures Ash.

Tout en respectant l’identité de la maison française, sa première collection printemps-été 2018 signée Stephane Kélian, allant de la sandale à la sneaker en passant part les bottines et les escarpins, affiche une touche latine, les modèles les plus classiques étant revisités avec légèreté dans un esprit plus frais et jeune.

Le créateur s’est inspiré de l’art abstrait, en utilisant des motifs géométriques avec des couleurs pop exubérantes. Il remet au goût du jour notamment le célèbre tressage de la marque, proposant ainsi des bottines et des mules à talons dotées d’un tressage bord franc orange ou bleu canard.

La marque avait déjà amorcé une relance il y a quelques années, appelant à son chevet en 2014 la directrice créative Olivia Cognet. Mais depuis le départ de cette dernière, en octobre 2016, les collections étaient dessinées par le studio interne. Avec Rubens Bressanin, Stephane Kélian veut remettre en avant sa créativité et renouer avec son succès d’antan.

Rubens Bressanin - Stephane Kélian

Le label a connu un grand succès dans les années 1980-1990. Son histoire remonte à 1960, lorsque la fratrie Kéloglanian fonde une marque de souliers pour hommes à Romans, la capitale de la chaussure de luxe française. En 1974, Stephane Kéloglanian rejoint ses deux frères et lance avec eux, en 1978, une ligne de souliers pour femmes sous le nom de Stephane Kélian.

Le chausseur, qui a fait faillite en 2005, a été racheté depuis par le groupe Royer, qui détient aussi Charles Jourdan, autre marque emblématique du made in France. Aujourd’hui, Stephane Kélian est fabriquée en Europe et distribuée à travers un réseaux de magasins multimarques ainsi que sur son e-shop. Le label dispose d’un corner au Printemps et espère ouvrir bientôt une boutique à Paris, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresMode - DiversLuxe - ChaussuresCréationCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER