×
Publié le
11 janv. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Stéphane Arfi, PDG d’Emosens : « le parfum fait vendre »

Publié le
11 janv. 2016

L’entreprise Emosens est née en 2009 de la passion de son fondateur, Stéphane Arfi, pour le parfum et de ses connaissances en marketing. Après avoir vu plusieurs reportages sur le sujet en Espagne, aux Etats-Unis et le très faible développement en France du marketing olfactif, le PDG a effectué des études de marché avant de se lancer dans ce domaine et de devenir aujourd’hui une des entreprises leaders sur ce marché.


Stéphane Arfi, PDG de lentreprise Emosens


FashionMag : Etiez-vous convaincu du potentiel du marketing olfactif en France ?

Stéphane Arfi : Oui, j’étais convaincu. Beaucoup d’études scientifiques démontrent que le parfum fait vendre et augmente les ventes dans les boutiques.

FM : Pourquoi les boutiques font appel à vous aujourd’hui ?

SA : Les boutiques sont de plus en plus intéressées par le marketing olfactif car elles y voient la possibilité d’augmenter leur chiffre d’affaires.

FM : Comment expliquez-vous que la diffusion de parfum peut toucher le client ?

SA : Le parfum a un pouvoir extraordinaire, le sens olfactif est le premier sens développé chez l’homme et celui qui reste le plus longtemps en mémoire, c’est la particularité du sens olfactif.

FM : Comment faites-vous pour voir les effets positifs du marketing olfactif ?

SA : Nous avons réalisé un test avec une première boutique parfumée et une autre non, et toutes deux décorées et disposées de la même manière, dans la première on pouvait voir des personnes souriantes et qui y passaient plus de temps. Dans celle-ci, le rayon parfumé a enregistré une croissance de 15 % des ventes. Plusieurs de nos clients nous disent qu’ils voient leur chiffre d’affaires croître avec nos diffuseurs de parfum, mais d’autres disent n’enregistrer qu’une faible croissance. Les boutiques recherchent un parfum qui leur correspond et qui transmettent du confort, du bien-être pour que les clients puissent se sentir comme chez eux, les ventes, c’est un plus.

FM : Quel type d’entreprises vous contactent ?

SA : Des entreprises dans tous les domaines, les petits réseaux, les grands réseaux, les petites marques, les grandes marques, ils en viennent tous au marketing olfactif.

Emosens parfume aujourd’hui entre 8 000 et 10 000 sites en France et en majorité des petits et grands magasins, mais aussi des centres commerciaux comme celui de Beaugrenelle. Le chiffre d’affaires de l’entreprise, lui, a doublé entre les années 2013 et 2014.

Aujourd’hui, Emosens se lance dans les bougies avec une première collection sortie pour Mellow Yellow et bientôt une pour la marque Sud Express.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com