×
Publicités
Publié le
6 sept. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Steve Bridgeman (QVC) : « Nous pourrions ouvrir une boutique à Paris »

Publié le
6 sept. 2017

A l’occasion de l’ouverture du premier pop-up store QVC à Paris, du 7 au 21 septembre, le directeur général France, Steve Bridgeman, revient sur cette stratégie, donne sa vision du marché et dévoile ses projets à venir. Aujourd’hui, le leader américain du téléachat propose un éventail de plus de 300 marques en France.
 

Steve Bridgeman, directeur général de QVC France


FashionNetwork.com : Deux ans après votre installation en France, que pourriez-vous dire du marché français du téléshopping ?

Steve Bridgeman
 : Le marché est clairement en voie de développement et d’expansion, il attise l’intérêt du consommateur. C’est grâce à notre expertise et notre maturité dans ce domaine que nous sommes arrivés en France. Le pays a un fort héritage mode donc les consommateurs nous attendaient beaucoup plus sur ce créneau. La mode est avec les accessoires, la catégorie la plus demandée sur notre site. L’arrivée sur le marché a donc été un peu compliqué en ce sens, il a fallu nous adapter, mais tout comme pour l’Angleterre il y a quinze ans, quand nous nous y sommes implantés. A la différence peut-être du fait que c’est un pays qui s’adapte plus rapidement aux évolutions de consommation comme pour le multicanal. Mais l’environnement français est en train de s’accélérer et est très dynamique.

FNW : Pourquoi avez-vous voulu ouvrir un pop-up store à Paris ?

SB
: Nous voulons vraiment nous focaliser sur l’expérience client. Cela est au cœur des préoccupations de QVC. Pas seulement sur l’expérience en ligne, qui est bien développée chez nous grâce à nos vidéos sur les produits, avec notre service client par téléphone ou encore sur Facebook. Les clients ont l'habitude de s'adresser à nous ainsi. Mais nous souhaitons partager, échanger avec eux en direct et leur proposer aussi une expérience retail. Ils pourront donc découvrir nos marques beauté par exemple, les essayer et avoir des conseils sur comment les utiliser. Nous avons déjà commencé à le faire via notre Summer Tour (une tournée estivale organisée par QVC dans cinq villes en France, en juin dernier, ndlr) et nous voulons tester ce format sur une plus longue période. Il nous permet de faire remonter les attentes et les remarques de nos clients. Nous apprenons beaucoup de ces rencontres.

FNW : Avez-vous d’autres projets en France pour les mois à venir ?

SB
: Nous allons continuer de développer l’expérience client sur téléphone, tablette, pour que le contenu et la forme soient adaptés à tous types de canaux. L’objectif est de poursuivre la croissance de QVC à travers le monde et de gagner en visibilité en France.

FNW : Et envisagez-vous d’ouvrir une boutique permanente à Paris ?

SB
: C‘est possible, même si aujourd’hui ça n’est pas encore planifié. Nous l’avons fait en Angleterre, en Allemagne, aux Etats-Unis. Dans tous ces pays, une boutique vient compléter l’univers QVC .Nous attendons les retours du pop-up store et nous y penserons sûrement pour le futur, il faudra à ce moment-là trouver le bon emplacement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com