×
5 353
Fashion Jobs
Publié le
2 juin 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Steven Stokey Daley remporte le prix LVMH 2022

Publié le
2 juin 2022

Le lauréat du prix LVMH est le Britannique Steven Stokey Daley via sa griffe S.S.Daley, tandis que les labels ERL et Winnie New York se partagent le prix Karl Lagerfeld, émergeant jeudi des huit finalistes de cette édition 2022 pour recevoir leur prix d'une valeur respective de 300.000 et 150.000 euros.


DR


Les jeunes créateurs ont reçu leurs prix dans l'enceinte de la Fondation Louis Vuitton, dans l'ouest de Paris.
 
Le lauréat est présenté comme issu de la classe ouvrière de Liverpool. Selon les organisateurs, Steven Stokey Daley "réinterprète l’élitisme et les institutions de la haute bourgeoisie britannique. Il questionne la nature structurelle de cet héritage britannique à travers un prisme 'homosocial'".

Le designer Idris Balogun, avec sa marque Winnie New York, et ERL, du designer américain Eli Russell Linnetz, sont récipiendaires du prix Karl Lagerfeld.

Ils ont été sélectionnés par un jury composé de sept designers seniors de LVMH - Jonathan Anderson (Loewe), Maria Grazia Chiuri (Dior), Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton), Kim Jones (Dior), Stella McCartney, Silvia Venturini Fendi, Nigo (Kenzo) - ainsi que de Delphine Arnault, Jean-Paul Claverie et Sidney Toledano.
 
Début mars, lors de la demi-finale du Prix LVMH à Paris, un jury composé de 62 experts de l'industrie avait jugé les propositions de 20 demi-finalistes, réduisant leur nombre à huit finalistes. Pour la deuxième année consécutive, le public a également été autorisé à voter, puisque plus de 62.000 personnes ont sélectionné leur candidat préféré en ligne.
 
Les autres finalistes étaient: Knwls, du designer britannique Charlotte Knowles et de son collègue canadien Alexander Arsenault ; la designer irlandaise Róisín Pierce; Ashlyn, du designer sud-coréen Ashlynn Park; Tokyo James, par Iniye Tokyo James, et RyunosukeOkazaki, du designer japonais éponyme.
 
Outre la récompense financière, le fait de remporter le prix offre une énorme attention médiatique et entraîne des commandes quasi automatiques par les boutiques de mode internationales.

Mais ce n'est pas pour autant une garantie de succès du jour au lendemain. Certains lauréats précédents,  l'image de Grace Wales Bonner (2016), Marine Serre (2017) ou Thebe Magugu (2019), ont poursuivi des carrières prestigieuses en créant des marques indépendantes très en vue. D'autres sont passés inaperçus, comme Thomas Tait (premier lauréat en 2014) ou Doublet de Masayuki Ino (2018).
 
Ironiquement, ce sont souvent des finalistes non gagnants tels que Jonathan Anderson, Virgil Abloh ou Simone Rocha qui ont connu ensuite les carrières les plus fulgurantes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com