Stone Island : la croissance passe par un flagship à Hong Kong

Place financière incontournable d’Asie, Hong Kong est aussi un haut lieu du shopping local, attirant de plus en plus les marques de mode occidentales, qui y voient là une porte d’entrée au marché chinois. Dernière en date à s’y être implantée, la griffe italienne Stone Island, connue pour son sportswear chic et ses tissus innovants.


Carlo Rivetti, président deSportswear Company - DR

La marque créée en 1982 par Massimo Osti annonce l’ouverture en ce mois de janvier 2019 d’un magasin de 90 mètres carrés au numéro 9 de Queen's Road Central. Dans un décor industriel minimaliste mêlant chêne naturel, aluminium et carreaux de pierre au sol, elle y présente ses collections Stone Island et Stone Island Shadow sur des portants suspendus et de grandes étagères métalliques inclinées.
 
Son actionnaire majoritaire, la société Sportswear Company, dirigée par Carlo Rivetti, précise que cette boutique est opérée par I.T, un important groupe de mode local qui dispose de sa propre chaîne de magasins et travaille aussi pour de grands noms internationaux, dont les polos britanniques Fred Perry et les chaussures espagnoles Camper.
 

La vitrine du magasin Stone Island à Hong Kong - DR
 
Cette ouverture porte à 23 le nombre de monomarques de la griffe masculine dans le monde. Outre ses huit points de vente à l’enseigne en Italie, elle dispose d’emplacements en Europe, à Hambourg, Munich, Sylt, Paris, Cannes, Londres, Amsterdam, Anvers et Stockholm. Elle est également présente outre-Atlantique, à New York et Los Angeles.
 
En Asie, la marque compte déjà des boutiques à Tokyo au Japon et à Séoul et Daegu en Corée du Sud. Sa nouvelle adresse hongkongaise marque donc sa première incursion sur le marché chinois.
 
Stone Island connaît une forte croissance ces dernières années, son chiffre d’affaires étant passé de 56 millions d’euros en 2012 à 147 millions en 2017 (+35 % par rapport à 2016). La marque, qui a accueilli à son capital le fonds souverain de Singapour Temasek à hauteur de 30 % en 2017, table sur des ventes de l’ordre de 200 millions pour 2018.

Edoardo Meliado avec la rédaction France

Traduit par Sonia Broyart

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER