Stouls étoffe son vestiaire en cuir et lance sa boutique en ligne

C’est au début de l’été que devrait voir le jour le premier e-shop de la marque spécialiste des vêtements en cuir lavable Stouls. La griffe, fondée en 2004 par Aurélia Stouls, dispose déjà d’un site vitrine qui sera assorti, d’ici quelques semaines, d’une partie marchande.
 
La collection Stouls printemps-été 2018 - Stouls

Les clients pourront y sélectionner l’un des dix produits emblématiques de la marque (le pantalon en cuir, l’imperméable, la robe trois trous, la jupe crayon, etc.) et décider de la couleur du produit, parmi la large palette mise au point par la créatrice au fil de ses collections. Ce semi-mesure, qui permet à Stouls de ne pas avoir de stocks, sera disponible au même prix qu’en magasin.
 
Malgré son offre luxe (il faut compter 690 euros pour une jupe en agneau velours), Aurélia Stouls se dit confiante quant au succès de ce site : « Nous sommes disponibles depuis plusieurs saisons sur MyTheresa.com où nos collections se vendent plutôt bien et sont souvent réassorties ».
 
En parallèle de sa future activité digitale, la marque, qui est distribuée dans une quinzaine de pays (dont Taïwan, la Russie ou encore le Danemark), développe une ligne de souliers de plus en plus conséquente. Démarrée avec six modèles, elle en comptera une vingtaine pour l’été 2019. Un retour aux sources pour Aurélia Stouls, qui a commencé à travailler dans la mode en tant que styliste chaussures, notamment pour Carel et Thierry Mugler. Un métier qui lui a donné l’amour du cuir et la connaissance nécessaire pour lancer sa propre griffe.
 
« L’idée de départ, c’était de confectionner un tee-shirt aussi pratique que le classique en coton de Petit Bateau, dans une matière stretch, confortable et dans un cuir très souple qui passe en machine », explique la créatrice. Si le modèle originel existe toujours, il s’accompagne désormais d’une quarantaine d'autres modèles par saison, disponibles en 25 couleurs différentes, renouvelées également tous les six mois.
 
« Les pièces que je crée sont assez minimalistes et doivent coller à la vie des femmes, et je tiens à ce qu’elles soient mixées avec les créations d’autres marques. La couleur est devenue un véritable champ d’expression pour Stouls et mon jeu, c’est désormais de construire des palettes chaque saison avec des nuances subtiles entre les teintes ».

L’introduction d’une ligne de souliers a permis à Aurélia Stouls, qui a relooké Barbie aux côtés de douze autres créateurs en 2015, de séduire de nouveaux magasins multimarques. De quoi la conforter dans son envie de lancer une ligne de sacs, qui devrait voir le jour en 2019. En attendant, elle propose dans sa boutique parisienne ouverte en 2014, et située juste en-dessous de ses bureaux de la rue du Mont-Thabor, en plus de l'intégralité de sa collection, des pièces exclusives que ses clients ne pourront pas retrouver dans les 100 multimarques qui distribuent les créations Stouls.

La griffe, qui revendique un chiffre d’affaires en croissance de 15 % en 2017, s’apprête par ailleurs à renforcer sa présence au Bon Marché. Déjà installée dans l’espace luxe du grand magasin de la rive gauche, où elle propose le service semi-mesure, elle y ouvrira un pop-up store durant tout le mois de septembre.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER