×
Publicités
Par
AFP
Publié le
15 nov. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Suisse : des bijoux spectaculaires aux enchères pour oligarques russes ou milliardaires chinois

Par
AFP
Publié le
15 nov. 2016

De somptueux bijoux ont été mis aux enchères mardi à Genève, premier jour des traditionnelles ventes de novembre de haute joaillerie organisées par les maisons Christie's et Sotheby's et attirant une clientèle composée de riches oligarques russes ou de milliardaires chinois, à la recherche de pièces spectaculaires.


(AFP Photo/Fabrice Coffrini)


Des dizaines de millions de dollars devraient être dépensés en deux jours à Genève par les amateurs de haute joaillerie, diamantaires, ou riches collectionneurs du monde entier, qui se retrouvent deux fois par an en Suisse pour les ventes organisées par les deux grandes maisons d'enchères.

Selon l'expert Tobias Kormind, qui dirige le site 77.Diamonds.com, le numéro un en Europe des ventes en ligne de bijoux en diamants, une paire de boucles d'oreille composée de deux gros diamants de 52,55 et 50,47 carats, de couleur « D » (la plus pure), pourrait être achetée par « un nouveau riche russe, un milliardaire chinois, ou un magnat des affaires qui n'hésite pas à étaler sa richesse ».

Ces boucles d'oreille, signées Boehmer et Bassenge, ont été vendues par Christie's mardi soir sans prix de réserve. Commencées à 10 millions de dollars, les enchères pour ce lot se sont terminées à 17,61 millions de dollars, commission comprise. L'identité de l'acquéreur, qui enchérissait par téléphone, n'a pas été révélée.

Le joaillier Boehmer et Bassenge a présenté également une autre pièce à la vente, un collier comprenant trois gros diamants, vendu également sans prix de réserve. Il a été adjugé 8,06 millions de dollars commission comprise.

Christie's a également vendu pour plus de 560.000 dollars un bracelet en diamants ayant appartenu à la mécène Mona von Bismarck (1899-1983).

La maison Sotheby's présente pour sa part, lors de ses enchères qui auront lieu mercredi, une bague Cartier ornée d'un rare diamant bleu de 8,01 carats, de couleur « fancy vivid blue » et appelé « The Sky Blue Diamond ». Ce diamant est d'un « bleu pur céleste, sa taille carrée est des plus flatteuse », selon David Bennett, président mondial du département international de haute joaillerie de Sotheby's. Ce diamant est estimé entre 15 et 25 millions de dollars.

En novembre 2015, Sotheby's a réalisé un record mondial dans les diamants bleus, avec la vente du « Blue Moon of Josephine », un diamant vendu 48,5 millions de dollars, soit plus de 4 millions de dollars le carat.

Sotheby's présente également deux bijoux liés à l'histoire impériale de la Russie, à Pierre Le Grand, et Catherine II. Il s'agit d'une part d'un collier en diamants, assorti d'un fermoir détachable en forme de noeud.

Ce collier, commandé par l'impératrice Catherine II (1729-1796), a survécu à tous les bouleversements des 18e, 19e et 20e siècles. Acheté aux enchères par un collectionneur privé en 2005, il est remis en vente 11 ans plus tard pour un prix estimé entre 3 et 5 millions de dollars.

Par ailleurs, Sotheby's propose une parure de diamants de couleurs, qui aurait été offert par l'impératrice Catherine Ière (1684-1727), l'épouse de Pierre Ier appelé Pierre le Grand, au sultan Ahmet III (1673-1736), 23e sultan de l'empire ottoman.

Sotheby's propose aussi deux diamants roses, l'un de 17,07 carats, estimé entre 12 et 15 millions de dollars, et l'autre de 13,20 carats, estimé entre 9 et 14 millions de dollars.

Au total, Sotheby's estime à 100 millions de dollars la valeur des 342 lots de cette vente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.