×
Publicités

Suisse: les exportations horlogères en baisse de 35,1% en juin

Par
AFP
Publié le
21 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zurich, 21 juil 2020 (AFP) - Les exportations horlogères suisses ont de nouveau fortement chuté en juin malgré un rebond en Chine qui a contribué à atténuer le repli, laissant entrevoir "le début du redressement attendu", a estimé mardi la fédération horlogère.


AFP



Après s'être effondrées de 81,3% en avril, puis chuté de 67,9% en mai, les exportations horlogères ont essuyé une baisse de 35,1% par rapport au mois de juin l'an passé, à 1,1 milliard de francs suisses (1 milliard d'euros), selon les relevés de la fédération horlogère suisse.

"Première victime de la pandémie et donc première candidate à la reprise, la Chine s'est distinguée par une très forte hausse de la demande", a toutefois mis en lumière la fédération horlogère dans un communiqué.

Sur le mois écoulé, les exportations horlogères s'y sont redressées de 47,7%, contrastant avec le net recul sur tous les autres grands marchés.

A Hong Kong, elles ont poursuivi leur dégringolade, chutant de 54,6% vers ce marché habituellement considéré comme la porte d'entrée de l'Asie pour les horlogers suisses.

Elles se sont également contractées de 57% vers les Etats-Unis et ont continué de refluer sur les marchés clés en Europe. Les exportations de montres se sont inscrites en baisse de 44,7% vers le Royaume Uni, de 39,6% vers la France, de 29,5% vers l'Italie et de 21,3% vers l'Allemagne.

L'horlogerie suisse a été secouée par la pandémie de Covid-19, à la fois en raison des fermetures temporaires de manufactures et de boutiques mais aussi de l'effondrement du tourisme dans ce secteur dont la croissance dépend en grande partie de la clientèle asiatique qui achète des produits de luxe à Hong Kong et dans les grandes capitales européennes.

La semaine passée, le groupe Swatch, propriétaire d'un vaste portefeuille de marques suisses, dont Tissot, Longines et Omega, avait fait état d'une baisse de 46,1% de son chiffre d'affaires au premier semestre.

Le groupe Richemont, qui publiait de son côté ses chiffres trimestriels, a pour sa part enregistré une baisse de 47% de ses ventes, les revenus de sa division horlogère chutant de 56% entre avril et fin juin.

Sur l'ensemble du semestre, les exportations horlogères suisses se sont contractées de 35,7%, a précisé la fédération horlogère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.