×
2 680
Fashion Jobs
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 mars 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Superdry détaille comment le coronavirus affecte ses ventes région par région

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 mars 2020

La marque britannique Superdry s'est dite mercredi confrontée à des "défis sans précédent" liés à l'épidémie de Covid-19, qui l'a obligée à fermer ses magasins de manière temporaire dans un certain nombre de pays.


Superdry


Superdry a également émis un avertissement sur résultats : la marque ne sera pas en mesure de respecter les prévisions qu'elle avait annoncées le 10 janvier dernier. Et compte tenu de l'incertitude qui plane actuellement sur le secteur, la société n'avance aucune nouvelle estimation. Ceci dit, les indications informelles et approximatives qu'elle a données sur ses ventes montrent à quel point la situation est alarmante.

D'après son rapport commercial paru début janvier — avant la propagation du coronavirus à l'échelle planétaire —, Superdry s'attendait à générer entre 5 et 6 millions de livres (entre 5,45 et 6,54 millions d'euros) de ventes chaque semaine pendant le reste de l'exercice financier.

Mais à ce jour, 78 de ses magasins en Europe sont touchés par des fermetures imposées par les gouvernements, ce qui représente la majorité de son parc de magasins européens. Ces magasins contribuent habituellement à environ 40 % de ses ventes hebdomadaires — il faudrait donc retirer au moins 2 millions de livres de l'équation.

La majorité de ses magasins au Royaume-Uni et aux États-Unis restent ouverts, mais Superdry indique que "leur fréquentation a été considérablement affectée, réduisant en moyenne [d'environ] 25 % par semaine, à mesure que les gouvernements et les consommateurs renforcent leurs initiatives pour contenir la propagation du virus". Le marché britannique représente environ 50 % de ses ventes hebdomadaires, et les États-Unis près de 10 %. Si le canal e-commerce pourrait combler une partie de ce déficit, il ne devrait pas compenser entièrement les ventes perdues.

Superdry poursuit également ses mesures de réduction des coûts dans l'ensemble de ses activités, mais, là encore, cela ne devrait pas suffire à contrebalancer la baisse des ventes.

L'entreprise va-t-elle se trouver dans une situation difficile d'un point de vue financier ? D'après elle, non. L'entreprise explique qu'elle dispose actuellement de 47 millions de livres (51,24 millions d'euros) en liquidités sur son bilan, et que les résultats de son fonds de roulement ont été jusqu'à présent meilleurs que prévu.   

Superdry assure continuer à travailler en étroite collaboration avec ses partenaires grossistes pour minimiser les retours et les risques d'annulations de commandes sur sa saison printemps-été 2020. 

La société britannique négocie également avec ses bailleurs pour réduire les loyers de ses magasins, reporte ses plans d'investissement et modifie le calendrier et la structure des achats de la saison à venir. En outre, elle est en pourparlers avec ses créanciers "afin d'obtenir une flexibilité et des liquidités supplémentaires de leur part, pour soutenir Superdry pendant cette période d'incertitude".

Julian Dunkerton, PDG de l'entreprise, se veut rassurant : "Nous prenons des mesures d'atténuation partout où nous le pouvons, mais la situation reste changeante et incertaine. Nous nous efforçons de mettre en place un financement supplémentaire pour assurer notre reprise. La sécurité de notre personnel et de nos clients reste notre priorité numéro un, et nous continuons à prendre toutes les mesures appropriées, conformément aux conseils des autorités locales. Ensemble, nous allons relever ce défi sans précédent — je suis convaincu que nous pourrons redorer le blason de notre marque tout en menant à bien nos plans de transformation."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com