×
6 894
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Supreme met fin à la confusion au sujet d'un partenariat avec Samsung

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 12 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Supreme et la contrefaçon, nouvel épisode. Cette fois, c'est le fabricant coréen de smartphones Samsung qui se retrouve au coeur d'une polémique. Il en devient difficile de démêler le vrai du faux, y compris en matière de buzz tant la bévue paraît grosse. Samsung aurait ainsi annoncé un partenariat avec un faux Supreme, poussant la célèbre marque new-yorkaise de street style à faire une annonce publique pour clarifier les choses. 


Instagram @supremenewyork


« Supreme n'a engagé aucune collaboration avec Samsung ; ce n'est pas nous qui ouvrons un flagship à Pékin ou participons à un défilé Mercedes-Benz », explique la marque de streetwear dans une publication sur Instagram. « Ces affirmations sont manifestement fausses et propagées par une société de contrefaçon. »

Cette déclaration fait suite au partenariat engagé par Samsung avec Supreme Italia, une marque lancée par International Brand Firm (IBF) et basée à Barletta, en Italie, qui tire son nom et sa ressemblance de la marque originale. Bien que le Supreme américain ait déjà intenté une action en justice contre son homologue italien, la marque concurrente a été jugée légale en vertu du droit de la propriété intellectuelle et autorisée à maintenir ses activités commerciales. 

Samsung et la marque italienne ont récemment semé la confusion en annonçant leur nouveau partenariat de marque, accompagné de l'inauguration d'un flagship à Pékin et d'un défilé au Mercedes-Benz Cultural Center à Shanghai.

Leo Lau, directeur du marketing numérique de Samsung Chine, a expliqué les détails du partenariat dans une publication - supprimée depuis - sur Weibo, un réseau social chinois. « Nous collaborons avec Supreme Italia, pas avec Supreme NYC. Supreme NYC n'a pas d'autorisation de vente et de mise sur le marché en Chine, mais Supreme Italia a obtenu des autorisations de vente et de mise sur le marché de produits dans toute la région Asie-Pacifique (sauf au Japon). »

En plus de Supreme Italia, IBF gère également un autre Supreme « légal » en Espagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com