×
5 822
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
27 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Supreme voit son modèle malmené par les problèmes de production et de transport

Publié le
27 oct. 2021

Il n'y a pas que les géants du sport qui ont vu leur production malmenée par les fermetures d'usines au Vietnam. Les nombreuses unités de production qui ont dû fermer leurs portes pour répondre aux mesures sanitaires dans le pays ont aussi frappé des acteurs comme les labels streetwear. Ainsi, à l'occasion de la publication des résultats trimestriels du groupe la semaine passée, les dirigeants de VF Corp (Vans, The North Face, Dickies, Timberland) sont revenus sur l'impact des difficultés de production et de transports en Asie sur leur activité.


Modèle de la collection Automne-hiver 2021 - Supreme


"La résurgence des blocages de COVID-19 dans des pays d'approvisionnement clés comme le Vietnam a entraîné des retards de production plus importants et le réseau logistique continue de faire face à des défis sans précédent, a expliqué Steven Rendle, le PDG du groupe américain lors d'un échange avec les analystes financiers. En raison de l'importance et de la diversification stratégique des sources d'approvisionnement de VF, notre capacité de production globale est restée mieux positionnée que la plupart des concurrents, avec environ 85% de la production restant opérationnelle tout au long du trimestre. Les pressions se sont généralement concentrées dans la région sud du Vietnam, qui représente environ 10% de l'ensemble des sources d'approvisionnement de VF". Le dirigeant a précisé que le Vietnam reste le premier marché de sourcing du groupe et réalise un quart de ses productions. Il a aussi souligné que malgré les différents points d'entrées et de sorties dont il dispose dans les ports asiatiques, les tensions sur la logistique ont aussi pesé.

"Dans l'ensemble, les retards d'approvisionnement sont omniprésents et, dans certains cas, se sont prolongés de 8 à 10 semaines, a-t-il avancé. Malgré ces retards, les taux d'annulation sont restés inférieurs aux niveaux historiques, ce qui témoigne d'une forte demande et de stocks restreints dans les canaux".

Reste que toutes les marques du groupe n'ont semble-t-il pas connu les mêmes fortunes. Si toutes ont subi un impact et un décalage dans leurs calendriers, Supreme a été particulièrement exposée. "Pratiquement toutes nos marques connaissent des retards de collections, de styles et, dans certains cas, un assortiment de tailles insuffisant, ce qui limite leur capacité à répondre pleinement à la forte demande. Mais la marque Supreme a connu une diminution d'environ 30% de l'inventaire autour des drops, a précisé le PDG de VF Corp. Ainsi, malgré de fortes tendances de vente, nous perdons du volume en raison d'une offre limitée. Supreme a subi un impact disproportionné sur les perturbations de la chaîne d'approvisionnement. La marque a une exposition forte au marché vietnamien et, en raison de la nature de leur flux de produits, ils n'ont pas de report de stock". Ainsi, lorsqu'une livraison n'arrive pas, les options sont assez limitées pour décaler sa mise en rayon. 

"La bonne nouvelle, c'est que les tendances de vente continuent d'être très fortes et que nous avons vu une diminution des stocks, nous avons vu un intérêt fort et continu et une opportunité claire pour la marque de continuer son développement. Mais je crois que ces interruptions de la chaîne d'approvisionnement nous donnent à voir le bénéfice de l'intégration de Supreme à notre modèle. Et vraiment diversifier son empreinte et à se concentrer sur les zones où nous pouvons les aider à maintenir un meilleur flux".

La direction générale affiche ainsi un certain optimisme pour le label new-yorkais, admettant que le contexte global a limité les opportunités d'ouvertures de nouveaux magasins, notamment en Europe. Pour autant, Supreme devrait réaliser quelque 600 millions de dollars (517 millions d'euros) sur l'exercice 2021-2022.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com