×
2 659
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
4 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Swarovski en route vers un plan de restructuration radical

Publié le
4 nov. 2020

Impacté par la crise du coronavirus, Swarovski va s’engager dans un plan de restructuration drastique. A la clé, 6.000 suppressions d’emplois - représentant un peu plus de 20% de l’effectif total - et des fermetures de boutiques. Ce plan de refonte, le plus important en 125 ans d’histoire, a été approuvé par les actionnaires du groupe autrichien connu pour ses cristaux, révèle Bloomberg.


Le spécialiste des cristaux veut réduire la voilure - Swarovskigroup.com


Sollicitée par FashionNetwork.com, l’entreprise a confirmé qu’elle "est en train de réaligner son activité sur une nouvelle vision et stratégie de croissance, en les adaptant en profondeur à ses structures organisationnelles existantes et à son modèle de business. Dans ce but, tous les processus et activités de l'entreprise dans le monde sont en cours de révision pour s'assurer qu'ils soient en phase avec la stratégie et la réalité économique".
 
"Ce programme pour redimensionner l'activité mondiale a déjà affecté plus de 6 000 postes dans le monde. Cela a représenté des décisions profondément difficiles et tristes à prendre. Mais, malheureusement, elles ont été nécessaires pour protéger la durabilité à long terme de l'entreprise et de la marque", explique Swarovski, en précisant que le groupe va fermer "une petite partie" de ses magasins "pour optimiser notre réseau de distribution conformément à notre nouvelle stratégie".

Selon l’agence de presse américaine, le PDG Robert Buchbauer, qui s’opposait à la famille fondatrice, est parvenu à imposer sa stratégie, ralliant à lui près de 80% des actionnaires. Son projet vise "à réduire l'activité sur le marché de la grande consommation peu rentable et à se concentrer sur les produits de joaillerie plus chers offrant une marge plus élevée, incluant bagues et les bracelets", l’idée étant de réduire l’offre en la rendant plus exclusive.

Le fabricant de cristal avait déjà annoncé fin juin la suppression de 600 emplois dans le monde, dont 200 sur son site historique de Wattens, non loin d'Innsbruck, suite à la baisse de la demande aux États-Unis et en Asie, puis décidé la suppression cet automne de 1.000 emplois supplémentaires dans son fief du Tyrol (ouest), invoquant la pression concurrentielle toujours plus grande et la pandémie.
 
Le groupe fondé en 1895 par Daniel Swarovski emploie 34.500 personnes et produit notamment des brillants en Autriche, Inde, Thaïlande, au Vietnam, en Serbie et aux États-Unis, vendus dans environ 170 pays

Avec ce plan, le redressement de Swarovski, qui a réalisé 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019, devrait prendre de deux à trois ans, car les ventes seront amenées à chuter d'environ un tiers cette année, selon Bloomberg.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com