×
5 450
Fashion Jobs
Publié le
14 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Swarovski place Alexis Nasard au poste de directeur général

Publié le
14 juin 2022

Pour la première fois en 127 ans d'existence, Swarovski n'a plus un membre de la famille fondatrice à sa direction générale. Le groupe autrichien confie le poste de CEO à Alexis Nasard. Il prend la suite de Michel Molon, qui assurait l'intérim depuis octobre dernier.


Alexis Nasard - Swarovski


Robert Buchbauer, le PDG du groupe, et Mathias Margreiter, son directeur financier, tous deux membres du clan Swarovski, avaient en octobre annoncé leurs démissions. L'entreprise avait surpris en annonçant dans la foulée de mettre pour la première fois en quête d'un dirigeant extérieur à la famille. Michele Molon tenait les rênes depuis neuf mois. Il va désormais endosser la fonction nouvelle créer de directeur commercial du groupe.

Conseiller business senior au sein du cabinet McKinsey&Compagny, Alexis Nasard prend la tête de Swarovski fort d'une expérience forgée de 1992 à 2009 à la direction générale de Procter&Gamble, mais aussi de 2016 à 2021 au poste de CEO de Bata. Membre de conseil d'administration de Salvatore Ferragamo ainsi que de l'agence créative BBH, il a par ailleurs été le CEO de Kantar de décembre 2020 à juin 2021, et président du groupe Heineken pour l'Europe de l'Ouest.

"Avec la nomination du premier CEO externe de Swarovski, nous franchissons une étape importante dans la mise en place d'une gouvernance durable", pour la présidente du conseil de direction, Luisa Delgado. " Avec Alexis Nasard comme nouveau CEO, nous sommes très heureux d'avoir pu sélectionner une personnalité hautement expérimentée et transformatrice, capable de conduire Swarovski dans l'affirmation de son héritage iconique du luxe ainsi qu'à travers sa transformation commerciale".

En poste à compter du 4 juillet, Alexis Nasard évoque lui son intention d'élever la marque, et de lui faire gagner en visibilité. "Swarovski me fascine en tant que marque de luxe, icône culturelle au modèle d'entreprise totalement intégré, avec son positionnement unique dans le monde de la joaillerie, du design, de la mode, de la scène et de l'écran", indique le dirigeant. "Dès le premier jour, j'ai hâte de travailler avec mes nouveaux collègues dans le monde entier et de m'associer à Giovanna Engelbert, la directrice de la création, pour mettre en œuvre le plan de transformation (…)".

Derrière l'enthousiasme affiché, cette transition d'une entreprise à gestion familiale vers une simple société familiale intervient dans une période difficile pour le groupe. Au plus fort de la crise sanitaire, Swarovski a fermé 750 de ses 3.000 boutiques dans le monde et supprimé plus de 1.100 emplois, dont 100 à son siège de Wattens. Au total, le plan de restructuration présenté en 2020 prévoyait un total de 6.000 suppressions d'emplois, soit un tiers des effectifs, en deux à trois ans.

Fondée en 1895 par Daniel Swarovski, l'inventeur d'une machine transformant le verre en pastiche de diamant, l'entreprise affichait 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires avant la crise sanitaire. La structure a le 8 mars dernier annoncé la suspension de son activité en Russie, en réaction à l'invasion de l'Ukraine.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com