Tatras, label urbain japonais baigné de l'esprit relax californien, veut se faire un nom à Paris

En marge du calendrier officiel de la Fashion Week masculine, la marque japonaise pilotée par le designer Masanaka Sakao organisait le 22 juin dernier son premier défilé international à la salle Pleyel à Paris. Un show pensé comme un spectacle en trois actes.


Défilé Tatras - DR

Inspiré par le mix de l’urbain, du militaire et du style relax à la californienne, le designer japonais ouvrait son show autour d’une rampe de skateboard, un univers pilier de la marque depuis 2012, accueillant quelques stars du skate choisies par Steve Berra, le fondateur du site The Berrics, une référence internationale sur la culture street. Une présence traduite par une collaboration Tatras X The Berrics, via une collection capsule.
 
Sous des écrans géants montrant les palmiers californiens et une musique rock poussant les décibels, le show Tatras se poursuivait par un défilé, une mode streetwear  volontiers relax, mettant l’accent sur le vêtement en nylon japonais, les couleurs douces et délicates – sable, sauge, corail…-  combinées à quelques vêtements techniques d’inspiration militaire et vintage, quelques silhouettes urbaines, fluides et noires et les pièces imprimées issues de la collaboration avec l’artiste anglais Nick Walter.
 
Au cours d’un troisième et dernier acte voyant s’afficher sur l’écran géant le crédo du designer « I don’t like popularity based on lies. My dream has always been to have a reputation based on truth », se concluait le premier show de Tatras dédié aux hommes à Paris. 
 

Défilé Tatras - DR

Revendiquant à ses débuts « la combinaison du style et des lignes japonaises à l’excellence des matières italiennes », la marque, implantée au Japon et en Italie, se fait d’abord remarquer par ses collections de doudounes en plumes d’oies polonaises. Rachetée en 2014 par le groupe japonais Yagi & Co, la marque a depuis étoffé son vestiaire, concentré son développement sur le Japon et l’Italie, et gardé une production en Pologne.
 
Avec quatre magasins en propre (deux à Tokyo, un à Osaka et le dernier à Milan), une adresse supplémentaire étant prévue à Tokyo fin 2019, et un total de 350 points de vente dans le monde (dont 120 au Japon), Tatras souhaite accélérer aujourd’hui son développement sur l’Europe. « Le marché européen est clairement notre cible, explique Angelo D’Arcangelo, directeur marketing et commercial de la marque. Nous renforcerons notre présence dès l’hiver prochain avec une collection de doudounes, puis une collection capsule de prêt-à-porter homme et femme ».
 
Tatras, qui vient de recruter son premier agent à Paris, signera aussi prochainement son arrivée aux Galeries Lafayette autour d’un corner dédié. Premiers arrivages prévus en novembre 2019. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDéfilésBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER