×
Publicités
Publié le
20 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

TBS veut mettre l’écoconception au cœur de ses collections

Publié le
20 mai 2021

Depuis deux ans, TBS se reformule sous la houlette de Julien Bianchi (ex-Kappa Europe) qui a pris la tête de la marque de sport et loisirs du groupe Eram en février 2019 avec pour feuille de route de renforcer le réseau de revendeurs, mais aussi renouer avec une identité sport lifestyle tout en mettant l’emphase sur l’écoconception.  "Tout le travail entrepris depuis deux ans se concrétise mais ne paie pas totalement. Sans la crise nous aurions fait une très belle année, mais les éléments exogènes nous dépassent", reconnaît Julien Bianchi en soulignant que TBS, qui devrait renouer avec ses ventes de 2019 (45 millions d’euros) en 2023, bénéficie de la solidité du groupe Eram et ses 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires.


Julien Bianchi - TBS


Chapeautant 200 collaborateurs, un réseau de quarante magasins à l’enseigne et de 1.200 revendeurs, Julien Bianchi indique que si la situation sanitaire génère une certaine lassitude, elle a aussi permis de redéfinir le rôle de l’entreprise: "Les entreprises doivent plus que jamais être porteuses de valeurs. Dans le cadre du travail il est désormais indispensable de donner un sens à ce que l’on fait, surtout qu’on passe entre 6 à 14h par jour au bureau".

Au sein du groupe Eram, TBS est devenu le fer de lance des projets écoresponsables. Des projets qui s'inscrivent dans "Change for Good", la stratégie globale d’Eram dévoilée en 2018 qui s’articule autour de trois piliers: l’écoconception, la production transparente et le commerce responsable.


La basket en feutre que TBS lancera en octobre


Ainsi après avoir lancé en septembre 2019 ses sneakers recyclables et véganes, TBS a multiplié les initiatives autour de l’écoconception de ses collections chaussures et textiles; à l’image de la collection capsule avec le navigateur français François Gabart ou de celle réalisée par l’entreprise spécialiste du sourcing et de la confection écoresponsables, Fairly Made. La crise n’a donc pas mis de coup d’arrêt à ses projets, puisqu’en octobre prochain TBS lancera une chaussure réalisée en France à base de feutre de laine. Une pièce artisanale qui sera lancée en petite série avant de travailler à un processus plus industriel mais éthique. "Il faut défricher, se tromper essuyer les plâtres pour être plus vertueux", rappelle Julien Bianchi.

Et alors que la crise apporte son lot d'incertitudes, TBS entame également un relifting de sa plateforme de marque autour d'une nouvelle signature "le loisir d'être soi".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com