×
Publicités
Publié le
9 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tekyn lève 5,5 millions d'euros auprès d'Otium et BPIFrance

Publié le
9 mars 2021

Tekyn continue sa montée en puissance. Après avoir convaincu des marques, des enseignes et des industriels, la start-up française, pépite de la Fashion tech, séduit les investisseurs. Elle annonce ce mardi avoir levé 5,5 millions d'euros auprès de la société d'investissements Otium Capital, du fondateur de SmartBox Pierre-Edouard Stérin, et du fonds Tech & Touch de BPIFrance. Depuis sa création, la société a levé plus de 9 millions d'euros.


Donatien Mourmant et Pierre de Chanlieu, cofondateurs de Tekyn - Tekyn



"Nous partageons une ambition commune: faire entrer l’industrie textile dans l’ère 4.0 pour faire bénéficier aux marques de mode d’une nouvelle chaîne de valeur digitalisée, optimisée et plus flexible ” explique Donatien Mourmant, cofondateur de la société dans un communiqué.

La jeune société que le dirigeant a lancée en 2017 avec Pierre de Chanville, s'est établie l'an passé dans ses nouveaux locaux de Saint-Denis en région parisienne et compte déjà 45 salariés. Tekyn propose à ses clients de rapprocher leur production de vêtements, en produisant au plus juste les commandes selon les besoins du terrain. Son ambition, en mettant sur pied une organisation digitalisée et flexible, est de réduire le nombre de pièces produites et non vendues.

Elle affiche dans ses clients de jeunes marques digitalisées comme des enseignes et des acteurs comme Le Slip français, La Redoute ou Promod et a décroché l'an passé le prix innovation de l'Andam. Et, après avoir éprouvé en 2020 sa plateforme jouant comme l'interface entre les différents acteurs de la chaine de valeur, Tekyn fourmille à présent de projets.

"Grâce à cette nouvelle levée de fonds, Tekyn prévoit d’embaucher 40 personnes. Un renforcement des équipes qui permettra aux partenaires Tekyn de produire plus de 400.000 pièces à la demande en 2021, en flux tendu et digitalisé, partout en Europe, estime Pierre de Chanville dans un communiqué.  Ce n’est donc que le début d’un long chemin de transformation numérique pour une mode durable, pour les hommes et pour la planète".

En développant une proposition de digitalisation de la production textile permettant d'apporter de la réactivité, effacer les minimas de commande et surtout éviter la surproduction, Pierre de Chanville et Donatien Mourmant ont su viser juste sur les préoccupations de l'industrie textile et des marques de mode.

"Le digital a bouleversé nos vies de consommateurs mais cette révolution n’a pas encore été mise à profit d’une production plus efficace, plus responsable. Accompagner Pierre et Donatien dans cette mission est pour nous une évidence. Adosser notre expertise du digital à l’ambition des équipes de Tekyn est une opportunité rare de mêler investissement et impact", précise Jérémie Bordier qui est partenaire Venture chez Otium Capital.

Si les fondateurs gardent la majorité des parts de l'entreprise, l'entrée d'acteurs comme Otium et BPIFrance doit leur apporter des subsides mais aussi une expertise dans le digital et l'accompagnement des entreprises industrielles.

"L’apport du digital et de l’industrie 4.0 est crucial pour l’avenir de la filière du textile, qui doit faire face à des enjeux écologiques, de relocalisation, et de modèle économique, analyse Anne Villette, directrice d’investissements senior dans l’équipe Industries Culturelles et Créatives de Bpifrance. Tekyn redonne ainsi à nos marques de mode françaises les moyens de leurs développements futurs".

Reste donc aux équipes de Tekyn à développer leur approche et constituer leur réseau de partenaires industriels dans différents bassins européens. Son atelier de Saint-Denis n'est en effet qu'un premier pas. Afin de convertir le plus d'acteurs du secteur à une nouvelle maîtrise de la production textile, la société vise des déploiements dans différents bassins de production sur tout le continent dans les prochaines années.



 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com