×
5 086
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
25 janv. 2023
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Temu, le nouveau temple de l'ultra fast-fashion qui cartonne aux Etats-Unis

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
25 janv. 2023

Malgré les critiques et les polémiques, l'ultra fast-fashion plie mais ne rompt pas. Après Shein, c'est au tour de Temu d'affoler les compteurs aux Etats-Unis. Cette marketplace, qui propose toutes sortes de produits à des prix insignifiants, s'est hissée au rang d'application gratuite la plus téléchargée sur l'App Store et Google Play aux Etats-Unis, témoignant de l'intérêt sans faille des consommateurs pour un modèle loin d'être en phase avec les enjeux environnementaux actuels.


DR


Une étude révélant la présence de produits chimiques dangereux dans ses collections, une mise au ban initiée par un acteur majeur de la seconde main, et une foule de polémiques remettant en cause un modèle peu vertueux… Tout portait à croire que l'année 2022 ne s'était pas terminée sous les meilleurs auspices pour le géant chinois de l'ultra fast-fashion Shein.

Et pourtant, l'enseigne, comme nombre d'enseignes de la fast-fashion, figure toujours en tête des acteurs de la mode les plus populaires au monde. Un non-sens, diront certains, que l'on doit à la propension de ce modèle à inciter à la surconsommation à coups de campagnes, d'égéries, et surtout de bas prix défiant toute concurrence. La preuve, aux Etats-Unis, où un nouvel acteur de ce genre fait déjà l'unanimité: la marketplace Temu, proposant elle aussi des milliers de produits fabriqués en Chine à (très) bas prix.

Des jeans à moins de 15 dollars



Lancée aux Etats-Unis en septembre 2022, Temu (à prononcer 'tee-moo') n'est autre que la version américaine de l’application d'e-shopping chinoise Pinduoduo, dont l'objectif est de concurrencer des géants comme Shein, Amazon, ou encore AliExpress.

Et il semblerait que le succès soit au rendez-vous aux Etats-Unis à en croire le cabinet d'analyse Sensor Tower, qui indique que Temu y est devenue l'application gratuite la plus téléchargée sur l'App Store et Google Play. De son côté, la marketplace estime à "environ 900 millions" le nombre de ses utilisateurs dans le monde, tandis que le hashtag qui lui est consacré sur TikTok a déjà généré quelque 250 millions de vues. A la clé? Des vidéos de grands déballages d'articles de mode, et de produits cosmétiques, parmi l'offre la plus prisée sur l'application.

Temu, qui signifie 'Team Up, Price Down', ne se contente pourtant pas de proposer de la mode à (très) bas prix, puisque l'on trouve également des cosmétiques, de la high tech, de la décoration, de la puériculture, des jouets, des outils, ou encore des bijoux et des montres. Une braderie grandeur nature accessible en quelques clics, à une exception près, tous les produits - ou presque - ont été fabriqués en Chine. Autant dire qu'en termes de transparence sur le process, les matières, et autres informations quant aux conditions de fabrication, il faudra sans doute patienter un petit peu. "Temu est une place de marché en ligne qui relie les consommateurs à des millions de vendeurs, de fabricants et de marques du monde entier avec pour mission de leur donner les moyens de vivre leur meilleure vie", peut-on lire sur le site officiel de ce nouvel acteur à succès.

Des chaussettes à moins d'un euro symbolique, des jeans à moins de 15 euros, des palettes d'ombres à paupières à moins de 2 euros, ou une montre intelligente à environ 10 euros… On l'aura compris, Temu est le temple du "fast-produit", quel qu'il soit, sans grande possibilité d'en connaître la composition. Mais au regard du succès affiché par la marketplace aux Etats-Unis, il semblerait que ce ne soit pas la priorité des consommateurs qui s'en donnent à cœur joie depuis son lancement. Cerise sur le gâteau, sur le même principe qu'un Shein ou un AliExpress, l'application propose en continu des rabais spectaculaires qui, en temps de crise, semblent toujours alléchants. Reste qu'au regard des cartons déballés sur les réseaux sociaux, il s'agit plutôt d'une véritable ode à la surconsommation.

Shopping et gaming, le combo gagnant



Et pour asseoir durablement sa notoriété auprès des plus jeunes, Temu ne se contente pas de proposer des produits à des prix dérisoires. L'application inclut également du gaming. En deux temps et trois mouvements, les utilisateurs peuvent accéder à plusieurs jeux mobiles qui ne sont pas sans lien avec les achats effectués ou en devenir. Il s'agit en effet de monter en puissance à mesure de la validation des paniers, ou de profiter d'articles gratuits, voire de gagner des crédits en partageant son shopping sur les réseaux sociaux. De quoi s'attirer encore et toujours les faveurs des générations en quête de bons plans et de divertissement… et tenter de concurrencer Shein, l'autre géant chinois de l'ultra fast-fashion.


(ETX Daily Up)
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2023 AFP-Relaxnews.