×
Publicités

Textile/habillement : 66 fédérations nationales réclament des allègements douaniers

Publié le
27 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un tel alignement de la filière n'est pas courant. Mercredi 22 avril, pas moins de 66 fédérations internationales du textile/habillement ont adressé un communiqué commun aux gouvernements. Notamment pour réclamer des paiements différés des taxes douanières pour une période de 180 jours.


Shutterstock


Le courrier rassemble derrière lui le who's who fédéral de la filière. Parmi les signataires figurent l'Intenational Apparel Federation (IAF), l'International Textile Manufacturers Federation (ITMF), l'American Apparel & Footwear Association, le British Fashion Council, la confédération européenne Euratex. Sans oublier le sous-conseil chinois au textile (CCPIT-Tex) et la China National Garment Association (CNGA), ainsi que la World Federation of Sporting Goods Industry (WFSGI). Maghreb, Turquie, Egypte, Canada, et pays d'Asie du Sud-est sont également représentés.

"Avec la fermeture des entreprises, les revenus et la trésorerie se sont taris", indique le communiqué commun. "Le resserrement des trésoreries qui en a résulté a touché de nombreuses entreprises, leurs travailleurs et de multiples couches de fournisseurs dans le monde entier. Les contrats sont annulés, les travailleurs sont licenciés, les usines et les entreprises sont fermées. Chaque jour qui passe, ces dommages s'aggravent et nuisent à de plus en plus de parties prenantes. Nous devons coordonner et accélérer nos efforts pour limiter et atténuer ces dommages, et veiller à ce qu'ils ne soient pas irréversibles."

Les fédérations réclament des gouvernements une série de mesures de relance temporaire, destinées aux entreprises comme aux travailleurs, et qui soient flexibles et facilement prolongeables au besoin. Le communiqué se fait plus précis concernant les attentes douanières. Les dirigeants de la filière demandent un allègement des droits de douane pour soutenir les trésoreries, avec notamment un paiement différé pour une période de 180 jours. Et une annulation quand il s'agit d'import/export de biens de protection personnelle. Enfin, le document réclame qu'aucune nouvelle restriction commerciale ne soit imposée pendant la période de la relance, aussi bien sur les produits finis que les matières premières.

"Ces actions dans les 90 prochains jours ne contribueront pas seulement à dicter la vitesse à laquelle nous pourrons nous rétablir, mais elles en diront aussi long sur ce que nous sommes en tant qu'industrie et en tant que professionnels", indique le communiqué. "Notre industrie touche littéralement tout le monde sur la planète, et nous avons un engagement permanent - envers nos travailleurs et nos consommateurs - pour faire en sorte que l'industrie qui sortira de cette crise soit responsable, durable, viable et saine."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com