×
Publicités
Publié le
1 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Textile/habillement : les industriels européens en très mauvaise posture

Publié le
1 avr. 2020

Alors que nombre d'observateurs prédisent que le coronavirus va accélérer les relocalisations de productions, la confédération européenne du textile/habillement Euratex, montre un effet autre. Pas moins de 80 % des entreprises des filières coupent actuellement dans leurs effectifs. Tandis que les ventes et la production ont chuté de plus de 50 % pour la moitié d'entre elles.


Une usine textile à Pazadjik en Bulgarie - Shutterstock


Ces chiffres réunis par Eurostat s'inscrivent dans une enquête en cours lancée par la Confédération européenne de l'habillement et du textile. Près de neuf sociétés sur dix indiquent d'ores-et-déjà affronter des situations de fortes contraintes financières. Surtout, une entreprise sur quatre considère désormais l'idée de fermer tout simplement ses portes.

Au-delà d'une évidente crise de la demande, causée par l'incertitude entourant le délai à attendre avant une reprise de l'activité, Euratex relève un facteur aggravant : les contrôles transfrontaliers intra-européens. Ceux-ci aggraveraient les retards de livraisons et accentueraient une pression déjà forte sur les entreprises de la filière. Amenant Euratex à demander à la commission européenne un allégement des contrôles, et de prévoir des allégements fiscaux et financiers.

"L'UE et ses États membres doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour sauver notre industrie", pour le directeur général d'Euratex, Dirk Vantyghem. "Dans le même temps, cette crise est l'occasion d'élaborer un nouveau modèle pour notre secteur ; la nouvelle stratégie industrielle de l'UE décidée par la Commission peut servir de base pour repenser notre modèle d'entreprise."

En 2019, la filière avait déjà connu une année complexe. Le secteur a perdu 2 % de ses emplois, et les ventes ont connu leur première chute depuis 2012-2013, avec -2 % pour le textile et -1,3 % pour l'habillement. Euratex trouve cependant du réconfort dans la hausse de 0,9 % des ventes cumulées par les textiles, vêtements, chaussures et produits en cuir. Les échanges de textile-habillement avec le reste du monde se sont eux renforcés de 4 % à 170 milliards d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com