×
Publicités
Publié le
18 févr. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Textile-habillement: quel avenir pour le CETI et l'IFTH ?

Publié le
18 févr. 2014

Le départ de Marc Honoré de la direction générale du CETI et de la direction du pôle de compétitivité Uptex, est peut-être dû à des raisons personnelles comme le veut la version officielle.

Surtout, celui-ci intervient à un moment où l’avenir des organismes professionnels comme le Centre européen des textiles innovants (CETI) et l’Institut français du textile-habillement (IFTH) n’est pas sûr de s’écrire en rose.

Le CETI à Tourcoing


Question d’argent essentiellement, sur fond de pression des pouvoirs publics obligés de faire des économies et soucieux de voir l’argent public employé à bon escient. Mais aussi sur fond d’interrogations des professionnels eux-mêmes qui se posent la question, sinon de l’utilité, au moins de la contribution de ceux-ci à la dynamique de la filière textile, mais aussi et surtout habillement.

D’ailleurs, première conséquence des tensions actuelles, l’inimaginable il y a quelque temps est en train de se passer. Le CETI vient de signer avec l’IFTH une convention d‘apporteur d’affaires par laquelle ce deuxième organisme met son réseau commercial au service du premier. Une gageure que les difficultés auront permis de surmonter.

Les deux organismes travaillent pourtant globalement sur le même objectif: assurer l’innovation dans le secteur textile au sens large, qu’il soit technique mais aussi de plus en plus mode.

Et financièrement, les deux ne vont pas bien. On sait que le CETI, financé par la Région Nord-Pas-de-Calais, la communauté urbaine de Lille Métropole, l’Etat et le privé, a eu du mal par exemple à boucler son budget 2013.

Du fait du retard pris à la mise en marche opérationnelle de l’outil, certes de grande qualité, qui n’a démarré qu’à l’été dernier et non dès octobre 2012 au moment de l’inauguration, l’organisme n’a pu entamer véritablement de manière active un démarchage commercial.

De son côté, l’IFTH n’a toujours pas de budget voté pour 2014. Même si cela devrait être acquis pour le prochain conseil d’administration en mars. Selon nos informations, cela passerait par la vente de terrains dont l’institut est propriétaire à Villeneuve d’Ascq.

Après de nombreuses réticences, l’Etat aurait garanti jusqu’en 2015 le versement de sa dotation. Il faut dire aussi que celle-ci en quelques années aurait chuté de 10 à 5 millions d’euros !

Au-delà, le secteur de l’habillement s’interroge donc sur ce que peut apporter aux entreprises une recherche en innovation, qu’elle soit pilotée par l’IFTH, par le CETI ou toute autre entité d'ailleurs.

Comme le souligne un des acteurs avertis du secteur, peu d'entreprises semblent y trouver leur compte.

C’est d'ailleurs pour y voir plus clair que le Défi s’apprête à lancer une étude sur les besoins de la filière habillement en matière technique. Un cahier des charges est en cours de validation et un appel d’offres devrait suivre auprès de plusieurs cabinets d'études.

C’est bien la preuve que, si une nouvelle page ne s’écrit pas encore, la pression financière conduit chacun à réfléchir au futur…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com