×
Publicités
Publié le
21 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Textile/habillement : un plongeon de 60 % des ventes françaises en mars

Publié le
21 avr. 2020

Ayant dû baisser le rideau de tous leurs points de vente de l'Hexagone à partir du 17 mars, en raison des mesures de confinement, les acteurs mode ont souffert le mois dernier, comme on pouvait s'y attendre. La baisse d'activité atteint ainsi - 60 % par rapport à mars 2019, selon les premiers résultats transmis par l'Institut Français de la Mode.


Pixabay


Tous les types de distributeurs ont courbé l'échine. "Si les magasins à dominante alimentaire ont pu continuer à vendre des vêtements, à l’image de Monoprix et des hypermarchés, les consommateurs ont privilégié les achats de première nécessité", note l'IFM. Les hypers enregistrent tout de même la baisse la moins prononcée (-48 %), tandis que les grands magasins sont ceux qui ont le plus souffert (-66,1 %).


Évolution en % de la consommation d’habillement et textiles mars 2020 vs 2019 - IFM


En outre, l'activité sur le web des distributeurs physiques, qui a reculé de 13 % sur la période en moyenne, n'a donc pas permis de compenser la chute des ventes en magasin. Les chiffres des acteurs des e-commerçants et véadistes au rayon mode ne sont pas encore connus.

SI l'on dresse un bilan du premier trimestre de l'année 2020, le secteur textile/habillement en France fait écho d'un recul moyen de 17,9 % (hors VAD) par rapport à la même période il y a un an. Et la perspective de l'activité du mois en cours n'est évidemment pas réjouissante. Le confinement ayant concerné la totalité d’avril, les évolutions attendues pour ce quatrième mois de l’année "seront encore plus dégradées" que celles de mars.

Pour le reste de l'année, "les incertitudes sont nombreuses tant sur la durée de la crise que sur la possibilité d’un 'retour à la normale', expose prudemment l'IFM. On ne peut exclure aujourd’hui un changement dans le comportement des consommateurs, à l’instar de ce que l’on observe en Chine, avec un retour à la consommation de mode très progressif."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com