×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 mai 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Textile : un "plan d'action" pour la filière à l'été, selon les industriels

Par
AFP
Publié le
27 mai 2008

PARIS, 27 mai 2008 (AFP) - La filière textile a présenté mardi 27 mai des propositions pour dynamiser le secteur, en particulier la gestion des compétences, qu'elle va discuter avec le gouvernement en vue d'élaborer un "plan d'action" pour début juillet.


Des rouleaux de fibres dans une usine textile en France en janvier 2008 - Photo : AFP

Cette "proposition de plan d'action stratégique" s'articule autour de trois axes: l'innovation, la gestion des compétences et la promotion des métiers auprès des jeunes, et le développement de réseaux d'échange d'expériences, selon un communiqué de l'Union des industries textiles (UIT), du Réseau industriel d'innovation du textile et de l'habillement (R2ITH) et de l'Union française des industries de l'habillement (Ufih).

Ces pistes, qui s'inspirent d'un rapport remis fin 2007 au gouvernement et rendu public en février, ont été dévoilées lors d'un colloque sur l'avenir de la filière textile/habillement organisé par le ministère de l'Economie.

Selon les organisations professionnelles, Bercy doit installer le 5 juin un "comité stratégique rassemblant les acteurs de la filière", qui devra arrêter "dans un délai d'un mois un plan d'action".

Le secrétariat d'Etat à l'Industrie n'était pas joignable mardi à la mi-journée pour confirmer ce calendrier.

Marc Mortureux, directeur de cabinet du secrétaire d'Etat à l'Industrie Luc Chatel, a souligné lors du colloque que l'Etat assurera en particulier un "accompagnement" de la filière à travers "des efforts massifs en matière de formation tout au long de la vie".

Luc Chatel "souhaite renforcer un nouveau mode partenarial entre l'Etat et les industriels qui se fonde sur les expériences vécues des entreprises", a-t-il souligné devant un parterre de 400 professionnels.

"L'heure n'est plus aux grands plans nationaux, souvent théoriques et éloignés de la réalité des entreprises", mais à "un mode de gouvernance nouveau fondé sur la responsabilité des acteurs et le dialogue public/privé", a-t-il ajouté.

Pour soutenir l'emploi, les industriels prônent le renforcement des campagnes de promotion des métiers auprès des jeunes, le renouvellement d'un accord national pilote de développement de la formation pour la période 2009-2011 et le développement dans les PME des contrats de professionnalisation centrés sur la recherche et l'innovation.

Ils veulent aussi faire du Forthac, qui gère les contributions des entreprises pour la formation professionnelle continue, "un cluster de compétences, y compris pour la formation stratégique des managers des PME".

En matière d'innovation, ils plaident pour "la création d'un crédit d'impôt Création" ou encore le renforcement de la lutte contre la contrefaçon.

Pour développer une "culture de réseaux", ils proposent de créer un "observatoire des tendances" de consommation, un "Forum de la prospective" et des "plans d'action sectoriels à l'exportation (Pase)", en partenariat avec Ubifrance.

L'industrie textile compte 150 000 salariés, soit deux tiers de moins qu'il y a vingt ans, pour 8 000 entreprises, selon le rapport Perotti-Reille remis fin 2007 au gouvernement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.