×
Publicités
Publié le
7 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Texworld Evolution: retour partiel mais actif au Bourget

Publié le
7 févr. 2022

Le 7 février s'ouvrait pour trois jours le salon Texworld, de retour au Bourget après sa dernière édition qui, en février 2020, portait déjà les stigmates de la crise sanitaire. Une crise qui n'est hélas pas encore du passé, pour l'organisateur Messe Frankfurt, qui a dû composer sans les exposants chinois, qui représentent d'ordinaire une vaste majorité de son offre. C'est en conséquence la Turquie qui domine l'offre de ce retour, qui totalise quelque 200 exposants internationaux.


Texworld Evolution



Le salon a pris ses quartiers dans le hall 5 du Parc des Expositions, dans une scénographie fidèle aux codes d'avant-crise. L'activité a quant à elle retrouvé son rythme habituel en fin de matinée, après que plusieurs exposants bangladais et autres sont arrivés tardivement, valises en mains, pour garnir leurs stands. "On a eu beaucoup de mal à comprendre le Pass Vaccinal", glisse ainsi un agent dépêché par un fabricant, qui évoque le cas de plusieurs confrères n'ayant pas pu décrocher le sésame. 

Si ce n'était l'absence presque totale d'exposants chinois, dont les collections sont néanmoins présentées dans un espace showroom stratégiquement placé aux portes du salon, cette session de Texworld aurait des allures de version très condensée de Texworld (matières), Apparel Sourcing (vêtements), Leatherworld (cuir) et Avantex (innovation, durabilité). Les espaces tendances réalisés par 2G2L profitent de cette surface réduite pour proposer une navigation particulièrement fluide parmi les matières du printemps-été 2023. Immanquable avec ses trois rangées de hautes cloisons sortant du lot, le pavillon turc s'offre quant à lui un surcroit d'attention. Et un surcroit d'offre, avec 70 sociétés présentes. 

Un record qu'était notamment venu saluer le Dr. İsrafil Kuralay, Vice-Président de la Chambre de commerce d’Istanbul (ITO). "Texworld a toujours été un rendez-vous clef de notre agenda", a indiqué le représentant des entreprises stambouliotes. Qui n'a pas manqué d'appeler les acheteurs à gagner Istanbul dès ce mercredi pour participer au nouveau salon dédié à la mode turque, Istanbul Fashion Connection, lancé par l'ITKIH (association des exportateurs stambouliotes d'habillement) du 9 au 11 février. 

Le Bangladesh est pour sa part représenté par une dizaine d'entreprises, de Nobadee Footwear pour les produits finis en cuir jusqu'à Deshbondhu pour les sport/leisure, ou Pionner Denim pour la toile bleu. Le cuir bangladais, d'ordinaire très représenté sur Leatherworld, étant absent, le directeur général de l'Export Promotion Bureau (EPB) Mahbubur Rahman a tenu à rappeler devant les acheteurs les ambitions du pays pour sa filière cuir, qui génère 10% des exportations mondiales du secteur. "Nous ne sommes pas encore à notre plein potentiel, du fait de freins techniques", indique le responsable. "Nous espérons d'ici 2 à 3 ans, être le premier exportateur mondial de cuir, comme nous le sommes déjà dans le textile".


Texworld Evolution


Une autre présence notable est celle de l'Ouzbékistan, avec près d'une vingtaine d'entreprises. Présence appuyée par une volonté gouvernementale d'appuyer le développement de sa filière textile. "Il nous faut garder à l'esprit que nous étions précédemment critiqués (…) pour le recours au travail infantile ou forcé" aborde sans ambages l'ambassadeur Sardor Rustambaev. Qui avance que "c'est une pratique qui a été discontinuée et complétement stoppée voilà cinq ans". Le vice-président de l'Uztekstilprom (association locale de l'industrie textile), Davron Vakhabov, pointe que les exportations vers l'UE ont augmenté de 169% à 144 millions de dollars en 2021. Et devraient atteindre 246 millions cette année.

Au milieu des stands d'industriels, où les échanges prennent parfois des allures de retrouvailles, Texworld Evolution propose également un regard vers de nouveaux concepts industriels. Comme la start-up française de production à la demande Tekyn, ou la solution singapourienne de suivi des commandes entre fabricants et donneurs d'ordres Fingertip. Ou encore l'étonnant concept de pop-up store mobile proposé par le français Komet.

Texworld fermera ses portes le 9 février au soir. La prochaine édition ne se tiendra pas en septembre, mais du 4 au 6 juillet. Si le plan initial était de se tenir à la Porte de Versailles, il a finalement été décidé de se maintenir pour cette fois au Bourget. "Pour ne pas déstabiliser les professionnels", indique Frédéric Bougeard.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com