The RealReal prépare son introduction en Bourse

Le site de revente américain The RealReal Inc. a déposé vendredi un premier appel public à l'épargne auprès de l'organisme américain de réglementation des valeurs mobilières.


Instagram @therealreal

La société a l'intention de s'inscrire au Nasdaq sous le symbole « REAL », selon sa demande déposée auprès de la Securities and Exchange Commission. En janvier dernier, l'agence Reuters avait annoncé l'intention de l'entreprise d'entrer en Bourse la même année, en citant des sources proches du dossier.

La société a fixé un montant nominal de 100 millions de dollars pour indiquer la taille du premier appel public à l'épargne. La taille précisée dans les dépôts préliminaires est utile pour calculer les droits d'enregistrement et le montant final pourrait être différent.

The RealReal, plateforme spécialisée dans la revente de vêtements et de produits de luxe de seconde main, a été évaluée à 745 millions de dollars (près de 664 millions d'euros) dans le cadre d'un tour de financement qui a eu lieu en juillet dernier, selon le fournisseur de données PitchBook.

Depuis sa création en 2011, le succès de The RealReal repose à la fois sur l'explosion du e-commerce et sur l'intérêt d'une clientèle plus jeune pour les bonnes affaires et les vêtements de seconde main.

La mode d'occasion - des sacs à main Chanel et autres robes Gucci jusqu'aux montres Rolex - est un secteur en plein essor, dont la croissance dépasse celle des ventes dans le secteur primaire du luxe.

Au cours du dernier exercice, l'entreprise américaine s'est concentrée sur l'expansion de sa présence physique, implantant des points de vente dans de nouvelles régions et davantage de centres de traitement des commandes.

The RealReal a l'intention d'utiliser les fonds levés lors de l'introduction en Bourse pour financer ses coûts généraux - fonds de roulement et frais d'exploitation.

Parmi les investisseurs de la société basée à San Francisco, on trouve notamment Perella Weinberg Partners et Great Hill Partners.

La compagnie a enregistré une perte nette de 75,8 millions de dollars (67,5 millions d'euros) en 2018, contre une perte de 52,3 millions en 2017 (46,6 millions d'euros), sur des revenus totaux de 207,4 millions de dollars (184,8 millions de dollars), en hausse de plus de 55 %, selon le dépôt préliminaire.

Crédit Suisse, BofA Merrill Lynch, UBS Investment Bank, KeyBanc Capital Markets, Stifel, Cowen et Raymond James sont les souscripteurs de l'introduction en Bourse.

Traduit par Paul Kaplan

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER