The Webster : la fondatrice Laure Hériard Dubreuil lance sa propre marque

Ce mois de novembre marque un point culminant dans la carrière de Laure Hériard Dubreuil, initialement designer de vitrines dans la mode, puis fondatrice du concept-store The Webster à Miami. L’entrepreneuse française a ouvert au début du mois une première boutique The Webster à New York, dans le quartier de SoHo, et a lancé à la fin du mois sa marque LHD, une nouvelle collection créée par ses soins et qu’elle décrit comme « sa propre garde-robe ».

Laure Hériard Dubreuil en LHD, sa nouvelle marque de prêt-à-porter - LHD

La passion de Laure Hériard Dubreuil pour Miami est évidente depuis l’ouverture de sa boutique The Webster dans la ville de Floride en 2009. Cette vétéran de la mode a utilisé son expérience avec Nicolas Ghesquière chez Balenciaga et Stefano Pilati chez Yves Saint Laurent comme tremplin de lancement pour ouvrir cette boutique multimarque, qui est maintenant installée à South Beach et Bal Harbour à Miami, mais aussi à Houston, Costa Mesa et plus récemment à New York. Maintenant, Laure Hériard Dubreuil entend appliquer son expertise de la mode au design avec le lancement de sa première marque, LHD, vendue dans ses cinq magasins et en ligne.
 
Selon elle, ses clients, ses amis et son entourage ont influencé sa décision de lancer sa nouvelle marque. « Tout le monde me demandait quand est-ce que je lancerais ma propre ligne et au début, j’ai pensé qu’ils étaient fous », s’amuse-t-elle. « Tout doucement, l’idée a commencé à faire son chemin dans ma tête. »
 
LHD est une façon pour Laure Hériard Dubreuil de proposer à ses clients de s’approprier sa garde-robe et d’essayer des pièces qui peuvent sembler intimidantes, mais se marient facilement avec les basiques du quotidien. La nouvelle ligne capture aussi la personnalité décalée de Laure Hériard Dubreuil, avec des motifs de chemises plein de bonne humeur comportant des crocodiles roses ou des ananas, ainsi que des pièces résultant de ses partenariats de longue date avec Pierre Hardy, Linda Farrow et Eres, qui ont tous dessiné des pièces en collaboration pour la collection (respectivement des chaussures, des lunettes de soleil et des maillots de bain).
 
Miami reste une influence forte de la marque en développement de Laure Hériard Dubreuil. La ligne LHD est colorée et fait référence au tourisme de Miami et à ses motifs. Enjouées, les robes imprimées peuvent s’assortir d’un chapeau pour 45 dollars (environ 38 euros), mais la collection comporte aussi des chemises et des tuniques aux nuances vibrantes, et des sweatshirts et t-shirts aux teintes vives avec des motifs imitant les magasins de souvenirs et le logo de la marque, créé par les Français Mathias Augustyniak et Michael Amzalag, de M/M Paris, spécialisés dans l’art et le design.
 
« Beaucoup de mes clients aiment les pièces colorées et les imprimés, mais ils ont peur de les porter », regrette Laure Hériard Dubreuil. « J’ai voulu leur apporter quelque chose qu’ils pourraient essayer à un prix raisonnable. »
 
Laure Hériard Dubreuil a déclaré que le développement de The Webster New York City avait pris quatre ans, tandis que le développement de LHD n’en avait pris qu’un, mais que les deux avaient été lancés simultanément en novembre par un simple hasard. En tout cas, le timing est parfait.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER