×
Publicités
Publié le
19 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Thierry Le Guénic reprend Burton of London

Publié le
19 nov. 2020

Nouvelle secousse dans le secteur de la distribution mode : le groupe Omnium se sépare de Burton of London. Selon nos informations, le groupe dirigé par Philippe Lascar et présidé par Robert Lascar a cédé l'enseigne de prêt-à-porter mixte qu'il avait acquise en 1991.


Burton of London



L'acquéreur n'est autre que Thierry Le Guénic. La transaction a été validée par l'Autorité de la concurrence qui a donné son feu vert après qu'un dossier a été déposé le 30 septembre dernier.

A la rentrée, Thierry Le Guénic avait déjà repris l'enseigne de mobilier Habitat au groupe Cafom. Il s'agit d'un réseau de 31 magasins en propre réalisant quelque 100 millions d'euros de ventes mais qui est dans le rouge depuis plusieurs années. L'entrepreneur a, avec Stéphane Collaert, également acquis ces dernières années les marques Chevignon et Maison Lejaby, mais aussi les enseignes de chaussures Cosmo Paris et San Marina.

Cette fois, c'est donc un autre réseau important de 125 magasins, maillant tout le territoire français, que Thierry Le Guénic a repris pour un montant qui n'a pas été précisé par l'autorité de la concurrence.

Contactés la direction du groupe Omnium et Thierry Le Guénic n'ont pour l'heure pas donné suite à nos sollicitations.

Burton of London possède une histoire forte née outre-manche autour du tailoring au début du XXème siècle. La marque s'était développé en France et sa filiale avait été rachetée en 1981 par le groupe Rallye. Le groupe Omnium l'avait ensuite acquise dix ans plus tard (65 magasins). L'enseigne réalisait alors 84 millions d'euros de chiffre d'affaires.

L'an passé, Anne-Laure Couplet a pris le relais de Thierry Perusat, qui officiait depuis 2016 à la tête de l'enseigne. La dirigeante est depuis septembre également présidente de l'enseigne, selon les documents déposés au tribunal de commerce. 

Au printemps dernier, en plein confinement, Robert Lascar expliquait à l'édition bretonne du Journal des Entreprises avoir des ressources de trésorerie, mais qu'elles étaient limitées et qu'avec la situation, il devait réduire de 20 à 30% ses stocks et ses achats. "Quoi qu’il arrive, on ne retrouvera probablement pas une situation normale avant 2021", appuyait-il à l'époque.

Burton of London revendiquait un chiffre d'affaires d'une centaine de millions d'euros en 2017 pour un parc de quelque 130 magasins. Avant cette transaction, le groupe Omnium affichait sur son site un chiffre d'affaires cumulé de 561 millions d'euros pour 545 magasins et 3.200 salariés. Le groupe conserve les enseignes Devred 1902 et Bouchara dans son portefeuille.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com