×
6 699
Fashion Jobs
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Commercial H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Achats Confirmé H/F
CDI · ROUBAIX
APPROACH PEOPLE
Hrpb Retail Anglais & Espagnol Courant H/F
CDI · BAYONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Formation et Qualite Service Client Bilingue Espagnol - H/F
CDI · SAINT-DENIS
VENTE-PRIVEE.COM
Responsable Des Ressources Humaines H/F
CDI · SAINT-DENIS
SAPIANCE RH
Directeur Commercial Moyen Orient (H/F)
CDI · DUBAÏ
COURIR
Contrôleuse/Contrôleur de Gestion Réseau - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · TOULOUSE
RICHEMONT
Chef de Projets Sourcing
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · LILLE
LA HALLE
Chargé(e) CRM H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur(Trice) Travaux et Maintenance - CDI 35h
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Moa & Déclarations Sociales H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Marque Propre Maroquinerie H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Stratégie Confirmé H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Produit Marque Propre Homme H/F
CDI · PARIS
ORIGINAL BTC FRANCE
Chargé(e) d'Affaires Prescription / Retail
CDI · PARIS
Publicités

Tiffany fait mieux que prévu au deuxième trimestre mais Hong Kong inquiète

Par
AFP
Publié le
today 28 août 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

New York, 28 août 2019 (AFP) - Le joaillier Tiffany a affiché un résultat meilleur que prévu malgré des ventes en baisse au 2ème trimestre, mais a souligné que des touristes grippe-sous, un dollar fort et les tensions à Hong Kong pourraient peser sur la suite de l'exercice.


Tiffany


Le groupe new-yorkais, dont le siège trône sur la célèbre 5ème Avenue à Manhattan, a vu son chiffre d'affaires diminuer de 3% à 1,05 milliard de dollars au deuxième trimestre, selon un communiqué. C'est un tout petit peu moins que ce qu'attendaient les analystes et l'entreprise.

Les ventes à magasins comparables, indicateur surveillé de près par les marchés, ont reculé de 4% au niveau mondial, tout comme aux Etats-Unis. En Asie-Pacifique, au Japon et en Europe elles ont reculé respectivement de 3, 1 et 6%, le dollar fort prenant son écot une fois les ventes hors Etats-Unis réalisées en devises locales et converties en billet vert.

Le bénéfice net est ressorti à 136,3 millions de dollars contre près de 145 millions un an plus tôt.

Rapporté par action et hors élément exceptionnel, il est de 1,12 dollars contre 1,04 dollar attendu en moyenne par Wall Street. L'action a gagné 3% en séance.

"Tout comme au premier trimestre, nous sommes encouragés au deuxième trimestre par la croissance des ventes à notre clientèle locale partout dans le monde, qui a été tirée par la croissance à deux chiffres en Chine continentale", a souligné le PDG du joaillier, Alessandro Bogliolo.

Les effets de change défavorables et une baisse drastique des dépenses des touristes étrangers a continué à peser sur les résultats, et les manifestations pro-démocratie à Hong Kong ont aussi impacté l'un des marchés les plus importants du luxe au monde.

Pour l'ensemble de l'exercice, Tiffany a maintenu les prévisions pessimistes qu'il avait faites après trois mois d'exercice. Il anticipe une hausse de son bénéfice opérationnel dans une fourchette comprise entre 1 et 5%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.