×
Publié le
12 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tod’s accuse une perte de 73 millions d’euros en 2020

Publié le
12 mars 2021

Début février, Tod’s annonçait pour la cinquième année consécutive, un repli de ses ventes de 30,4% à 637,2 millions d’euros. La publication de ses résultats définitifs confirme les difficultés rencontrées en 2020, entraînant en début de séance ce jeudi la baisse du titre à la Bourse de Milan.


La marque phare du groupe a vu ses ventes chuter de 35% en 2020 - Tod's


Le chausseur de luxe italien, qui a notamment souffert sur ses principaux marchés en Italie et aux Etats-Unis, en raison du confinement et de la baisse drastique des flux touristiques, a essuyé l’an dernier une perte nette de 73,2 millions d’euros, contre un bénéfice de 46,28 millions en 2019.
 
Le groupe, qui détient au-delà de Tod’s aussi les marques Hogan, Fay et Roger Vivier, a accusé également une perte d’exploitation ajustée (Ebit) de 93,7 millions d’euros, tandis que son résultat brut opérationnel (Ebitda) passe de 157,9 millions d’euro en 2019 à 69,5 millions un an plus tard. Une baisse, qu’il faut mettre en perspective avec un résultat rehaussé cette année-là par la plus-value extraordinaire de 97,5 millions d'euros, réalisée via la cession d’un bien immobilier au Japon.

Comme le souligne l’entreprise, ces reculs restent toutefois inférieurs par rapport aux prévisions des analystes, qui tablaient sur un Ebitda de seulement 31 millions d'euros, ainsi que sur un déficit opérationnel et une perte nette plus importants, respectivement de 120 et 106 millions d’euros.
 
Le groupe Tod’s, qui ne distribuera aucun dividende au titre de l’exercice 2020, se montre néanmoins confiant pour l’année en cours. Selon le directeur financier Emilio Macellari, la société peut s’attendre "raisonnablement" en 2021 à renouer avec une croissance à deux chiffres de ses ventes, tout en diminuant fortement sa perte d’exploitation. Cet optimisme s’explique par les résultats "extrêmement positifs" réalisés en ce début d’année par les ventes en ligne et en Chine, ainsi que par sa marque Roger Vivier.

"Nous sommes très contents des résultats obtenus avec le canal e-commerce, qui a enregistré une accélération progressive toute l’année, atteignant et dépassant nos attentes, et qui continuent de croître à des taux très élevés", commente le PDG Diego Della Valle, tout en soulignant le très bon accueil reçu par les nouvelles collections signées Walter Chiapponi, qui a repris la direction créative de la marque Tod’s début 2020.
 
"Nous avons augmenté nos investissements dans le marketing, sous toutes ses formes, mais principalement dans le numérique, considéré comme un outil de communication crucial pour atteindre les nouvelles générations de consommateurs et une priorité pour alimenter la croissance future des ventes", conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com