×
2 745
Fashion Jobs
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tod’s: leçon d’ironie à l’italienne

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 févr. 2021

La mode post-moderniste est en plein essor chez Tod’s, où le directeur créatif Walter Chiapponi s’amuse à jouer avec ironie avec les codes de la maison dans un décor original.


Tod’s - Automne/hiver 2021 - Collection femme - Photo : Tod’s


"C’est une vision ironique de la bourgeoise italienne", résume Walter Chiapponi en arpentant son showroom, expliquant patiemment de multiples looks lors d’une visioconférence préalable à la présentation de la collection automne-hiver 2021.
 
La Fashion Week de Milan a lieu presque exclusivement à travers des présentations en vidéo. Walter Chiapponi, lui, a choisi de présenter ses dernières idées dans une sorte de tutoriel chic. Elles s’articulent autour de l’expansion de l’ADN de la maison italienne.

Pour ce faire, le designer utilise des nœuds et des jeux de volumes, des traitements inattendus des matières et des tissus, et pique l’intérêt de son auditoire avec une invitation en feutrine orange douce comme une peau de pêche.


Tod’s - Automne-hiver 2021 - Collection femme - Photo : Tod’s


Walter Chiapponi a prouvé qu’il ne plaisante pas lorsqu’il s’agit de jouer avec les proportions, notamment à travers des trenchs bordés de cuir tellement élaborés qu’ils peuvent être noués en-dessous de la taille. Notons aussi le manteau matelassé en daim rehaussé d’un col cranté oversize, qui ne déparerait pas sur le dos de l’épouse d’un PDG de grand groupe,.
 
Mais le point culminant du défilé est atteint avec des blousons cocons futuristes en cuir matelassé d’un bleu électrique, ou peut-être au moment de la présentation des cabans en nylon rembourré, pour les nouvelles femmes chics et tendance que Walter Chiapponi prétend attirer.
 
Le couturier joue aussi avec le cœur de la marque: ses chaussures, avec de nouveaux mocassins bicolores, ou un modèle à talon conique. Il s’attaque même aux fameux mocassins "piumino" du label, avec d’épais talons et une boucle en métal surmontée d’un logo en T.
 
Soigneusement orchestrée par Marie Chaix, la vidéo montre des modèles grimpant des escaliers circulaires, évoluant sur des sols en terrazzo et perchés sur des meubles modernes classiques.


Tod’s - Automne/hiver 2021 - Collection femme - Photo : Tod’s


Elles apparaissent vêtues de vestes en cuir à col cheminée, ou de manteaux et blousons en peau lainée double face. Le résultat est tout à fait susceptible d’habiller les jeunes citadines à la pointe de la mode. Une décision inspirée de la part de Tod’s, dont le concept profondément italien commençait à être trop ancré dans des villas cossues de Toscane, réservé à de futures grandes dames peuplant les vieux palais.
 
"Des idées de volume venues de la haute couture et manipulées et des traitements techniques du cuir. Une approche pétillante et ironique. Des femmes qui me rappellent des figures du cinéma d’Almodóvar ou David Lynch", explique ce créateur toujours remarquablement courtois.
 
Des influences d’Antonioni adaptées au XXIe siècle, sans oublier le sens de l’ironie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com