×
Publicités
Publié le
3 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tod’s: les ventes chutent de 30% en 2020

Publié le
3 févr. 2021

Pour la cinquième année consécutive, Tod’s accuse un repli de ses ventes. Le chausseur italien, qui avait atteint le milliard d’euros en 2015, affiche en 2020 un chiffre d’affaires de 637,2 millions d’euros, terminant l’année sur une baisse de 30,4% à taux de change courants (-30,1% à taux de change constants), selon des résultats préliminaires publiés fin janvier.
 

Un look de l'automne-hiver 2021/22 - Tod's


Sa marque phare Tod’s, qui atteignait près de 600 millions d’euros en 2015, ne pèse plus que 297,5 millions d’euros, soit un chiffre d’affaires divisé par deux en cinq ans. Tod's est aussi la maison qui a essuyé le recul des ventes le plus prononcé en 2020 (-35,6%) par rapport aux autres labels du groupe, tels que Fay (-33,3%), Hogan (-28%) et Roger Vivier (-20,2%).
 
Autant dire que la crise du Covid-19 a largement compromis les efforts déployés par le groupe de luxe ces dernières années pour redresser la barre. Seule note positive, la sensible amélioration de la situation sur le quatrième trimestre, avec un chiffre d’affaires en recul de 22,6% à 184,5 millions d’euros par rapport à la même période en 2019. La pandémie a encore fortement conditionné les résultats de fin d’année, mais de façon différenciée selon les régions, comme l’a souligné le PDG, Diego Della Valle.

"La Chine a continué sa croissance à deux chiffres, tandis que le monde occidental, après une modeste amélioration en octobre, a subi un nouveau ralentissement en raison des reconfinements imposés par les gouvernements locaux pour faire face à la recrudescence des contagions", indique-t-il dans un communiqué, en évoquant avec satisfaction les résultats réalisés par l’e-commerce, "qui a enregistré une progressive accélération durant l’année et a atteint des revenus situés dans la fourchette la plus élevée de nos attentes, ce qui confirme un fort intérêt de la part de nos clients pour nos produits".
 
Les ventes dans le réseau retail ont enregistré également une légère amélioration au quatrième trimestre. Et le patron du groupe de se réjouir aussi "des excellents retours sur toutes les nouvelles collections, qui savent exprimer au mieux les caractéristiques de qualité, d’artisanat et d’exclusivité de chacun de nos produits". Pour rappel, la marque Tod’s s’est dotée d’un nouveau directeur général en 2019, Carlo Alberto Beretta, et du nouveau directeur créatif Walter Chiapponi, quelques mois plus tard.
 
En attendant, Tod’s Group a renforcé la structure de son capital. L’entreprise a notamment lancé une émission d’obligations vertes liée à des objectifs de développement durable, un sustainability-linked loan d’une durée de cinq ans portant sur 500 millions d’euros souscrit auprès d’un pool de banques coordonné par Intesa Sanpaolo.
 
Au 31 décembre 2020, le groupe de chaussures et de maroquinerie, connu pour ses mocassins à picots Gommino, dénombrait 300 boutiques en propre et 103 magasins en franchise, contre respectivement 290 et 115 en 2019.
 
En dépit de la situation, les dirigeants affichent un certain optimisme pour l’avenir, espérant recueillir les fruits d’une restructuration amorcée depuis quelques années déjà, visant à rajeunir l’image de Tod’s, tout en mettant l’accent sur le digital. "Notre objectif prioritaire est celui de consolider notre stratégie de communication, notamment celle digitale", conclut Diego Della Valle, confirmant la feuille de route de la société.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com