×
6 872
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Tod's s'inscrit en retrait sur les neuf premiers mois de 2018

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 8 nov. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe de luxe italien a annoncé mercredi un repli de ses ventes de 2,2 % à 706 millions d'euros au cours des neuf premiers mois de l'année 2018. En cause notamment, l'impact négatif des effets de change. A taux constants, le chiffre d'affaires de la société cotée à Milan a subi sur la période un moindre recul de 0,1 %.


Tod's - Printemps-été 2019 - Prêt-à-porter féminin - Milan - © PixelFormula


Marque par marque, le chiffre d'affaires de Tod's s'est établi à 376,3 millions d'euros, en baisse de 3,1 % (- 0,4 % à taux de changes constants). Les ventes de son label Roger Vivier ont elles aussi diminué de 3 % à 127,4 millions d'euros (+ 0,8 % à taux de changes constants). 

« Le ralentissement du troisième trimestre est lié à la faiblesse de certains marchés durant les mois d'été, mais la tendance montre des signes d'amélioration ces dernières semaines, et nous sommes confiants pour la fin de l'année compte tenu du très bon accueil des collections de notre nouveau designer (Gherardo Felloni) », a déclaré le groupe à propos de Roger Vivier.

De son côté, Fay a enregistré un recul de 2,8 % à 43,5 millions d'euros (-2,7 % à changes constants). Seule la griffe Hogan a réalisé une progression de ses ventes de 0,9 % (1,6 % à changes constants) à 158,2 millions d'euros.

Par catégorie de produits, les chaussures ont pesé sur neuf mois 562,2 millions d'euros, tandis que le prêt-à-porter et les accessoires ont respectivement atteint des ventes de 47,1 et 96,1 millions.

D'un point de vue géographique enfin, le groupe a dévissé de 4,4 % sur son marché intérieur à 217,5 millions d'euros, « en raison de la faiblesse persistante de ce marché », a déclaré le groupe. En Europe (hors Italie), le chiffre d'affaires a progressé de 0,8 % à 184,4 millions d'euros, tandis que les zones Amériques et Grande Chine ont affiché des reculs respectifs de 7,8 % et 1,7 %.

« Les résultats annoncés aujourd'hui sont globalement conformes à nos attentes », a déclaré Diego Della Valle, PDG du groupe Tod's, qui a assuré que le nouveau modèle économique de l'entreprise, portant sur une évolution du concept de magasin et des gammes de produits, portera ses fruits l'année prochaine. « Les premiers effets du nouveau modèle (Tod's Factory) commencent à se faire sentir et, à partir de maintenant, tous les deux mois, de nouveaux produits arriveront en boutiques, soutenus par des plans de marketing et de communication solides et pertinents. »

Mais pour réellement en mesurer les effets, il faudra s'armer d'un peu de patience. Selon Diego Della Valle, quelques mois seront encore nécessaires au groupe pour s'adapter aux nouvelles attentes des consommateurs. « Nous avons du pain sur la planche : il s'agit de prêter attention à l'évolution des marchés mondiaux, qui ne refléteront jamais les mêmes conditions que celles auxquelles nous avons été habitués par le passé ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com