×
5 502
Fashion Jobs
Publié le
26 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tod’s termine 2021 beaucoup mieux que prévu et s’envole en Bourse

Publié le
26 janv. 2022

Après cinq années de ventes en baisse, Tod’s retrouve son élan et voit son titre s’envoler de 12% à la Bourse de Milan ce mercredi. Le groupe de luxe italien spécialisé dans la chaussure a atteint 883,8 millions d’euros en 2021, grimpant de 38,7% par rapport à 2020, soit mieux que prévu par les analystes. S’il n’a pas rattrapé complètement son niveau d’avant pandémie, il n’est pas allé très loin, ses ventes s’inscrivant en baisse seulement de 3,5% par rapport à 2019 (sans l’impact du taux de change, la baisse ne serait que de 2,6%, estime-t-il).


Tod's, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula



"2021 se clôt sur des résultats de vente positifs qui dépassent nos attentes du début d'année. Les revenus du groupe retrouvent des niveaux proches de ceux pré-Covid, portés par l'accélération de Tod's au second semestre et par la forte croissance de Roger Vivier", explique dans un communiqué le PDG Diego Della Valle à l’occasion de la publication de ses résultats préliminaires. "Les ventes se sont progressivement améliorées et, au quatrième trimestre, elles ont considérablement augmenté par rapport à la même période de 2019", poursuit-il. La société a en effet enregistré une accélération sur les trois derniers mois de l’année atteignant 261,2 millions d’euros, avec des ventes en hausse de 9,6% par rapport à la même période de 2019, (+41,6% comparé au 4e trimestre 2020).

L’accélération des ventes dans la grande Chine, premier débouché de Tod’s représentant un bon tiers de tous ses revenus, a particulièrement bénéficié au groupe. Son chiffre d’affaires y a grimpé de 59,5% à 313,4 millions d’euros en 2021 (+45,9% par rapport à 2019). Les ventes dans reste de l’Asie ont notablement accéléré au dernier trimestre "grâce à l’amélioration sensible des résultats au Japon et en Corée", note la société.

En Italie, deuxième marché le plus important avec un chiffre d’affaires de 217,2 millions d’euros, les ventes progressent de 32,7% par rapport à 2020 lorsque la plupart des boutiques étaient fermées, mais reculent de 16,6% par rapport à 2019. En Europe, elles augmentent également de 15,4%, tout en continuant de s’inscrire en baisse par rapport à 2019 (-27,4%). Les Etats-Unis, où le groupe pèse encore peu avec 62,5 millions d’euros, les ventes se sont envolées de 70,6%, reculant de 7,9% par rapport à la même période deux ans plus tôt.

Le chiffre d’affaires réalisé dans le canal de vente direct, représentant 75% des revenus du groupe, s'inscrit en hausse de 47% par rapport à 2020, mais aussi par rapport à 2019 (+3,1%).  Tod’s dénombre au 31 décembre 318 magasins en propre et 88 en franchise. Le canal de la vente en gros, qui fait l’objet d’une profonde rationalisation et ne pèse plus qu’un quart des ventes totales, progresse de 19,1% en 2021 (-16,4% par rapport à 2019). "La restructuration attentive de notre réseau de distribution au cours des deux dernières années en a grandement amélioré sa productivité et, globalement, le canal direct a enregistré dans l'année des résultats supérieurs à ceux de 2019", commente Diego Della Valle.

Le chausseur a fortement investi en particulier dans le digital et recueille en 2021 les fruits de sa stratégie avec des ventes en ligne, dont "la valeur a doublé par rapport à 2019". Comme le souligne le PDG, "l'augmentation significative des investissements pour accompagner le développement numérique a donné des résultats importants dans tous les domaines d'activité. La stratégie numérique fonctionne et deviendra toujours plus un élément clé de la dynamique de notre croissance mondiale. Le canal e-commerce a enregistré d'excellents résultats, avec une croissance à trois chiffres par rapport à 2019", note-t-il.

Tod’s, le label principal du groupe, termine l’année avec un rebond de ses ventes de 44% à 428,3 millions d’euros (-6,1% par rapport à 2019), talonné par Roger Vivier, devenue désormais la deuxième marque plus importante de la société avec un chiffre d’affaires de 229,6 millions d’euros (+43,5% par rapport à 2020 et +16% par rapport à 2019).

D’ores et déjà, les analystes tablent pour 2021 sur une rentabilité supérieure au niveau de 2019, concernant le groupe italien, qui doit publier ses résultats définitifs le 10 mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com