Tokyo Fashion Week : la musique pour appuyer une approche locale et centrée sur le consommateur

Après les quatre fashion weeks principales, l’Amazon Fashion Week Tokyo 2019 printemps/été commence ce lundi 15 octobre avec 51 marques qui présenteront leurs dernières collections, dont 20 participant pour la première fois et 10 marques étrangères.


Visuel principal de l’Amazon FWT 2019 P/E

Comme le suggère le slogan de la saison, « N’ayez pas honte de vos désirs », la fashion week soutenue par Amazon Japan va renforcer son approche centrée sur le consommateur au cours de cette cinquième édition. Au programme : plus de soirées et d’événements que jamais, et un lien omniprésent avec le secteur de la musique.
 
La Tokyo Fashion Week se verrait bien devenir « la porte d’entrée vers une renommée mondiale pour les nouveaux créateurs » et « le point de départ d’une coopération entre créateurs, fabricants et distributeurs ». Et pour cette nouvelle édition, elle espère amplifier encore son rayonnement à l’étranger et imposer ses propres tendances Made in Tokyo.
 
L’organe dirigeant de la fashion week de Tokyo, la Japan Fashion Week Organization, lance dans ce but un tout nouveau projet intitulé Fuzznation, qui a pour but de familiariser plus de consommateurs avec la mode à travers plusieurs événements mélangeant les genres. Pour son premier événement, Fuzznation a fait équipe avec la société d’événementiel Space Shower pour organiser de multiples performances de mardi après-midi à mercredi soir dans la salle de concert WWW, en partenariat avec la marque street émergente F-Lagstuf-F et certains musiciens en vogue auprès de la jeune génération locale. Un événement de street snap sera aussi organisé par le magazine de mode Eyescream.
 
Le programme At Tokyo d’Amazon Fashion continue quant à lui de braquer les projecteurs sur les marques locales. Six labels ont été sélectionnés cette saison : Anrealage, Lautashi, N.Hoolywood, Skoloct, Bed J.W. Ford et Christian Dada. La musique, la technologie et l’art s’entremêlent pour monter des événements uniques « explorant une nouvelle possibilité de la mode », comme l’explique le vice-président mode d’Amazon Japan James Peters dans un communiqué.

Sorte de rencontre d’anciens élèves à Tokyo, ce programme regroupe des marques aujourd’hui reconnues internationalement. L’habituée des défilés parisiens Anrealage présentera une collection spéciale nommée « A Light Un Light Collection », tandis que Christian Dada, qui défile à la fashion week homme de Paris, présentera un défilé commun avec l’invité du Pitti 94 Bed J.W. Ford.


Anrealage - Printemps/été 2018 - Collection femme - Paris - © PixelFormula

En plus des événements pour les consommateurs et des défilés traditionnels, la fashion week de Tokyo réserve un espace aux acteurs de l’industrie et aux créateurs. Deux prix créatifs seront décernés lors du dernier jour : le Tokyo Fashion Award et le Fashion Prize of Tokyo. Ces deux prix encouragent et soutiennent les marques japonaises dans leur développement à l’étranger. L’année dernière, pour sa première édition, le Fashion Prize of Tokyo avait été remis à Mame Kurogouchi pour permettre au label de présenter ses collections à la Paris Fashion Week pendant deux saisons à partir de l’automne/hiver 2018.
 
Du côté des participants internationaux, on notera la provenance de l’Autrichienne Shohei et des Malaisiens de Nerdunit. Mais d’autres défilés collectifs et présentations sont aussi au programme : le projet For Example Showroom présentera les cinq designers autrichiens Sagan Vienna, Jana Wieland, Sightline, Kalissi et Js by Julia Skergeth, tandis que le Global Fashion Collective, une extension de la Vancouver Fashion Week, présentera des collections printemps/été 2019 de créateurs Nord-Américains et internationaux. Le programme Asian Fashion Meets Tokyo mettra en avant les Philippines, et le salon parisien Man/Woman sera présent à Tokyo les 18 et 19 octobre avec une présentation des marques américaines et européennes, couplé au focus britannique London Market Week.
 
Le président-directeur de JFWO, Yutaka Nakamura, résume : « Nous aimerions inviter plus de consommateurs aux fêtes, aux événements et aux défilés pour démocratiser la fashion week. De nombreux événements mixant la musique et la mode permettront de populariser la Tokyo Fashion Week. » 

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER