Tom Tailor émet un avertissement sur résultats et envisage de céder Bonita

Le groupe de mode allemand Tom Tailor, qui connaît des difficultés en ce moment, a revu à la baisse ses prévisions de bénéfices et examine actuellement la possibilité de se délester de sa marque Bonita. La marque de prêt-à-porter féminin doit être restructurée, stabilisée et préparée à toute « option à valeur ajoutée ». « Cela peut également impliquer une vente de Bonita », a déclaré la société mercredi à Hambourg, tout en annonçant une baisse de ses bénéfices. Le détaillant avait déjà réduit ses prévisions en septembre.


TOM TAILOR

Tom Tailor Holding SE va se concentrer sur la mise en œuvre de mesures drastiques afin de stimuler la croissance de sa marque principale, a déclaré le groupe dans un communiqué de presse. Le groupe Fosun, qui détient 28,89 % du capital de l'entreprise - ce qui en fait le principal actionnaire -, a exprimé son soutien envers ce plan, aux côtés d'autres partenaires financiers.

Tom Tailor essaye de maintenir sa marque Bonita à flots depuis un certain temps déjà, mais sa faible performance a forcé le groupe à déprécier la valeur de son investissement. En conséquence, la valeur de la marque a baissé de 120 millions d'euros, pour atteindre 130 millions d'euros. Les amortissements et l'augmentation des provisions pour pertes imminentes des magasins Bonita ont eu un impact négatif sur le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, ainsi que sur le bénéfice net de la société. En outre, la faible performance de Bonita au quatrième trimestre a également affecté le résultat d'exploitation global du groupe.

La société s'attend désormais à réaliser une marge bénéficiaire avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement comprise entre 6 % et 6,5 % pour l'ensemble de l'exercice. C'est la deuxième fois que Tom Tailor revoit ses perspectives à la baisse, après avoir ramené ses prévisions de marge de 10 % à une fourchette comprise entre 7,5 % et 8,5 % en septembre dernier. L'action de la société a chuté de 9,5 % en dehors des heures de négociation. Son cours avait augmenté de 8,5 % pendant les heures normales de négociation.  

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 10,7 %, pour s'établir à 214,3 millions d'euros, et la société a basculé dans le rouge. Sa dette a également augmenté sensiblement. Tom Tailor avait acheté la marque Bonita en 2012 pour élargir son offre à destination des clientes de plus de 40 ans.

Traduit par Paul Kaplan

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER