×
Publicités

Tom Ford profite des Oscars pour défiler à Los Angeles

Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
10 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Favori des tapis rouges, Tom Ford a réaffirmé vendredi soir son amour pour le cinéma en présentant son défilé automne/hiver 2020 dans le Sud de la Californie, lors du week-end très attendu de la remise des Oscars.


Tom Ford L.A. - Automne/hiver 2020 - Collection femme - New York - © PixelFormula


Le premier rang était pris d'assaut par les stars, dont Miley Cyrus, Jennifer Lopez et Renee Zellweger. La collection de prêt-à-porter homme et femme de Tom Ford faisait la part belle aux matières nobles et sensuelles comme la dentelle noire ou le satin dans des teintes profondes. Les pièces unies dominaient, malgré quelques imprimés fleuris ou animaux. Côté influences, les looks libres et décontractés évoquaient la fin des années 1960 ou le début des années 1970. Peut-être s’agissait-il d’un clin d’œil au film « Once Upon a Time in Hollywood ».

Ce film de Quentin Tarantino, qui se déroule pendant l’été 1969, fait partie des favoris des Academy Awards de dimanche et pourrait rapporter au célèbre acteur Brad Pitt son premier Oscar. Renee Zellweger est aussi en lice pour une récompense pour son interprétation de Judy Garland dans « Judy ».

La Fashion Week de New York a commencé jeudi. Les Oscars ont généralement lieu un peu plus tard dans la saison. Cette année, l’événement a débuté le 9 février, menaçant de détourner l’attention d’une partie des stars et du public de la semaine de la mode.


Tom Ford L.A. - Automne/hiver 2020 - Collection femme - New York - © PixelFormula


Président du Conseil des Créateurs de Mode d’Amérique (CFDA), Tom Ford n’est pas étranger au monde du cinéma. Ses créations sont régulièrement portées par les acteurs et actrices d’Hollywood sur les tapis rouges, mais il a aussi réalisé les films « A Single Man » et « Nocturnal Animals ».

Vendredi soir, Tom Ford habillait ses mannequins homme et femme de vestes à larges revers portées sur des pantalons déstructurés. Dans la droite ligne de l’esthétique des années 1960, les blazers étaient portés sur des tee-shirts et associés à des jeans en patchwork ou à des pantalons à ceinture élastique. Les tops féminins sans manches, confectionnés dans des matières naturelles, affichaient des coupes amples et faussement nonchalantes.

Pour ces messieurs, les costumes sexy en satin ou en daim se déclinaient dans des couleurs favorites des années 1950, dont des nuances rouille et lie-de-vin. Une veste couleur lavande imprimée faisait un clin d’œil au style hippie.

La superstar du baseball Alex Rodriguez et l’actrice Kate Hudson faisaient aussi partie des invités de ce défilé, clôturé par une série de robes au chic bohème, dévoilant le dos ou arborant des dentelles drapées ou des franges.

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.