Tommy x Zendaya : Soul Train débarque sur les berges de la Seine

Le dernier défilé see now, buy now de Tommy Hilfiger avec la superstar montante Zendaya a eu lieu samedi soir au Théâtre des Champs-Elysées. Un spectacle glamour, audacieux et enjoué sous le signe du Flower Power, quelques heures après une nouvelle manifestation des gilets jaunes sur la plus belle avenue de France.


Voir le défilé
Tommy Hilfiger - automne-hiver 2019 - Womenswear - Paris - © PixelFormula

C’est la fascination de Zendaya pour la « Bataille de Versailles » qui a inspiré la collection. Le 28 novembre 1973, cinq créateurs américains (Halston, Bill Blass, Stephen Burrows, Oscar de la Renta et Anne Klein) avaient joint leurs forces dans un défilé censé contrer une équipe française composée d’Yves Saint Laurent, Emanuel Ungaro, Hubert de Givenchy, Pierre Cardin et Christian Dior. Chaque créateur pouvait présenter huit modèles.
 
Ce moment déterminant a prouvé à la mode américaine qu’elle était tout à fait capable de rivaliser avec l’establishment français.
 
Mais les références du défilé Tommy à la Bataille de Versailles ne s'arrêtaient pas à de simples clins d’œil : la supermodel Pat Cleveland, star de l’événement en 1973, a fait une entrée remarquée sur un dancefloor très disco digne de La Fièvre du Samedi Soir. Tournant et dansant le long du podium vêtue d’une robe asymétrique à cape, hommage à Sister Sledge, elle a été ovationnée par le public dans un décor Art déco.
 
Mais Pat Cleveland était loin d'être la seule vedette du défilé : c’est Grace Jones, en justaucorps doré, blazer lilas métallisé et bottes montantes, qui a remporté la palme des applaudissements les plus enthousiastes. La star âgée de 70 ans, qui a encore le sens du spectacle, n’a pas hésité à se mettre une claque sur les fesses devant la foule de 1 500 personnes rassemblée dans le théâtre historique.
 
C’est déjà dans ce théâtre que Stravinsky avait révolutionné la musique avec la première mondiale du Sacre du Printemps et c’est aussi le lieu du tout premier défilé haute couture du regretté Karl Lagerfeld pour Fendi.

Voir le défilé
Tommy Hilfiger - automne-hiver 2019 - Womenswear - Paris - © PixelFormula

Il s’agit de la dernière proposition collaborative en date de Tommy Hilfiger avec une star mondiale, après des partenariats avec Gigi Hadid et Lewis Hamilton, tous deux assis au premier rang.
 
« C’est Zendaya qui a eu l’idée du concept du défilé. Elle a participé à toutes les réunions créatives. Elle a été très active et elle a vraiment très bon goût. Elle a 73 millions de followers et comme elle a fait un passage chez Disney, ses fans sont plutôt jeunes et grandissent avec elle. C’est un projet très excitant », confie Tommy Hilfiger à FashionNetwork.com.
 
En guise d’introduction, une escouade de patineuses a gratifié les spectateurs d’une brillante démonstration de danse au rythme des grands classiques du disco, avant de laisser la place au défilé à proprement parler. Des robes disco cintrées très glamour, des robes en denim corsetées, des tops et des tailleurs imprimés de signes du zodiaque, des robes-tubes scintillantes dignes des reines du petit écran, des combinaisons couleur or lamé et d’élégants pantalons en cuir dans lesquels les modèles paraissaient avoir été coulées se sont succédé sur la scène.
 
La majeure partie des modèles étaient noires et Tommy Hilfiger a aussi fait appel à de nombreux mannequins grande taille qui ont reçu des salves d’applaudissements du public.
 
Tommy Hilfiger a même mis en scène sa propre histoire dans un superbe petit film avec Zendaya, qu’on aurait dit tourné dans le quartier new-yorkais de SoHo et qui était en fait réalisé dans le Soho londonien. Dans un moment d’humour irrévérencieux, la vidéo mentionnait même sa première boutique People’s Place, dans sa ville natale d’Elmira.
 
Tommy Hilfiger est clairement ravi de sa nouvelle collaboration avec Zendaya, qui devrait éclipser sans problème les belles performances des collections avec Gigi Hadid et Lewis Hamilton.
 
La Bataille de Versailles, organisée pour lever des fonds pour restaurer le château, avait attiré des invités de marque : la princesse de Monaco Grace Kelly, Andy Warhol, Gloria Guinness, Jacqueline de Ribes et Liza Minnelli, entre autres.


Voir le défilé
Tommy Hilfiger - automne-hiver 2019 - Womenswear - Paris - © PixelFormula

Les cinq créateurs américains n’avaient pas hésité à faire appel à de jeunes mannequins dont 11 afro-américaines et leur look sportswear plein de dynamisme et d’élégance avait contre toute attente volé la vedette aux stars de la mode française. A leur grand dam, les enfants terribles de la mode française avaient brusquement pris un coup de vieux.
 
Prémonitoire, cet événement ? En tout cas, le théâtre choisi par Tommy se trouvait à deux pas des boutiques de luxe cibles des gilets jaunes juste avant Noël.
 
En résumé, Tommy Hilfiger a révolutionné l’une des grandes capitales européennes de la mode, conquérant Paris avec les atouts américains les plus appréciés des Français : la culture afro, la musique disco, l’énergie et l’optimisme.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER