×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
2 oct. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Touché par la pandémie, Wolford espère renouer avec les profits à la fin 2021

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
2 oct. 2020

Le spécialiste autrichien de la lingerie haut de gamme Wolford a fait quelques annonces cette semaine. Si la crise sanitaire a gravement affecté ses activités, son programme de restructuration commence à porter ses fruits.


REUTERS


Quand on sait que l'entreprise connaissait déjà des difficultés avant le début de la pandémie, le fait que son résultat d'exploitation soit "sensiblement plus élevé" qu'au cours du dernier exercice constitue une bonne nouvelle. Et Wolford s'attend à redevenir rentable dès 2021. 

La crise sanitaire a eu un effet "drastique" sur son exercice 2019/20, qui a pris fin au mois d'avril : les recettes de Wolford ont chuté de 10,9 millions d'euros. Quant à l'exercice 2020/21, les pertes de revenus atteignaient déjà 15,5 millions d'euros au 31 août, même si le déclin semble s'amenuiser au fil de l'exercice.

Mais l'entreprise a su tirer parti des opportunités fournies par la pandémie : son "Care Mask", fabriqué depuis mars, a généré un chiffre d'affaires d'environ 5,1 millions d'euros. Les masques sont ainsi "devenus une partie intégrante de la gamme de produits de l'entreprise".

La société s'est fortement concentrée sur son canal de distribution e-commerce, véritable moteur de croissance pour ses activités, générant environ 25% de ses revenus entre mai et août, contre 13,3% un an plus tôt. Si les activités e-commerce de Wolford ont enregistré un taux de croissance annuel d'environ 58%, elles n'ont pas suffi à compenser entièrement les pertes de revenus dans d'autres secteurs.

Mais selon l'entreprise, ces pertes de revenus ont été principalement compensées par son programme de restructuration, qui a permis de réaliser des économies, notamment en termes de paiement des loyers, d'achats et de frais de personnel ; par ailleurs, Wolford a fait appel à toutes les aides gouvernementales disponibles pour lutter contre les conséquences de la pandémie.

Concrètement, à la fin du mois d'août, le résultat avant impôts et intérêts (EBIT) avait augmenté de près de 3 millions d'euros (22%), et devrait renouer avec les profits d'ici la fin de l'exercice financier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com