×
2 826
Fashion Jobs
PACO RABANNE MODE
Responsable E-Commerce Senior - f/h
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Marketplace - H/F
CDI · SAINT-DENIS
MAJE
Responsable CRM H/F
CDI · PARIS
CASEY.CASEY
Directeur(Trice) de Développement Stratégique
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Montpellier (H/F)
CDI · MONTPELLIER
DCM JENNYFER
Acheteur Accessoires (H/F)
CDI · CLICHY
HEMA FRANCE
Talent Manager H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Alsace-Lorraine (H/F)
CDI · NANCY
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
ALTESSE
Chef de Projet Éditorial Web / Editeur Web
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Pôle Opérationnel H/F
CDI · ORLÉANS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Pôle Opérationnel H/F
CDI · TOURS
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - Saint-Genis Laval - CDI - 35h - f/h
CDI · SAINT-GENIS-LAVAL
RMS
Technico-Commercial - h-f - Marque Française de Cosmétiques & Soins - Région Est
CDI · PARIS
RMS
Responsable Marketing Réseau Affilié - H/F - Marque Française de Cosmétiques & Soins, Paris
CDI · PARIS
DCM JENNYFER
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · CLICHY
TEXDECOR GROUP
Charge d'Affaires / Prescripteur Idf H/F
CDI · PARIS
SINTEL
Coordinateur Mobilité Internationale (H/F)
CDI · PUTEAUX
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Entrepôt- H/F- Univers Luxe- CDI- Morangis
CDI · MORANGIS
ASPHALTE
Directeur.Ice Artistique Image
CDI · BORDEAUX
APM MONACO
PR Stylist
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/Acheteur Textile Homme H/F
CDI · PARIS
Publié le
21 oct. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

TPE : en 2013, les voyants sont au rouge pour le secteur de l’équipement de la personne 

Publié le
21 oct. 2014

En 2013, les TPE du secteur de l’équipement de la personne ne sortent pas de la crise et continuent à souffrir d’un contexte économique atone. Le chiffre d’affaires du secteur au sein des TPE a encore enregistré un recul de 3,5% ainsi qu’une baisse de 7,4% de son résultat courant, selon une étude réalisée par la Fédération des centres de gestion agréés et présentée lors d’une conférence en partenariat avec la Banque de France.

Pour la sixième année consécutive, le prêt-à-porter affiche ainsi une diminution de chiffre d’affaires (4,2% après 2,5% en 2012) et de résultat (-7,8% contre -5,9% en 2012). Une baisse qui s’intensifie  et qui porte la baisse globale (au cours des quatre dernières années) à 8% pour le chiffre d’affaires et 16,7% pour le résultat.

Le secteur du PAP arrive ainsi à la 60ème place du classement des résultats des soixante-dix-sept professions étudiées par la Fédération des centres de gestion agréés.

De son côté, le secteur de la maroquinerie voit lui aussi son chiffre d’affaires reculer de 3% et son résultat courant de 9,4%.

Il avait pourtant bien résisté pendant trois ans, ce qui lui permet quand même de maintenir une évolution positive de son chiffre d’affaires (CA) sur quatre ans (+1%) mais qui n’empêche pas son résultat courant (RC) de plonger (-10,7%).

Le secteur de la lingerie féminine quant à lui résiste mieux mais n’échappe pas à la baisse. Il enregistre ainsi un recul de 2,3% de son chiffre d’affaires et de 4,8% de son résultat courant. 

Les données ne sont certes pas brillantes, pour autant, la lingerie fait figure d’exception sur le secteur de l’équipement de la personne. Il s’agit en effet de la seule profession dont la baisse de résultat n’a pas connue d’amplification en 2013 (elle était de -5,3% en 2012).

Enfin, même le secteur de la chaussure, qui faisait jusque-là figure de modèle, a vu son chiffre d’affaires moyen diminuer de 1%, pour la première fois en quatre ans. Le résultat courant, quant à lui, a enregistré une baisse de 6,7%, après un recul de 3,9% en 2012.

Tous les voyants sont donc au rouge pour le secteur de l’équipement de la personne qui connait le plus fort recul des onze secteurs étudiés : équipement de la maison, beauté esthétique, culture et loisirs, cafés (hôtels, restaurants), santé, services divers, auto-moto, bâtiment, détail alimentaire et transports.

Il est cependant suivi par le secteur de l’équipement de la maison (-2,7% pour le chiffre d'affaires et -4,2% pour le résultat courant) et celui de la beauté esthétique.

C’est donc le signe qu’en 2013, les Français ont effectué de nouveaux arbitrages qui ont permis à d'autre secteurs de limiter la casse, notamment, le secteur cafés-hôtels-restaurants.

En effet, ce dernier enregistre seulement une légère baisse de 0,7% du chiffre d’affaires et de 3% de son résultat courant.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com