×
Publicités
Publié le
24 juin 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tranoï se conjugue au masculin créatif

Publié le
24 juin 2022

Veste façon bombers rose poudré, chandail jaune poussin rehaussé d’un col rose fluo… Le vestiaire signé DenzilPatrick joue la carte des contrastes, tantôt urbain, tantôt preppy mais toujours coloré. Le label masculin fondé en janvier 2021 par Daniel Gayle, passé par Philip Lim ou encore Kenzo, dévoilait ce 23 juin sa collection printemps-été 2023 lors d’un défilé. Un "happening" qui s’inscrit au programme du salon Tranoï, qui se tient jusqu’au 26 juin au Palais de Tokyo.  


Présentation DenzilPatrick sur le Tranoï


En plus de fédérer une quarantaine de marques venues de France, du Portugal, d’Angleterre, du Chili ou encore d’Inde, le salon a invité trois labels exposants à présenter leurs collections via un mini-show sur une des terrasses du Palais de Tokyo.

En ce premier jour de salon c’est donc DenzilPatrick qui se prête à l’exercice, Live Young Play Hard (LYPH) s'y prêtera le 24 juin, et le Sud-Africain David Tlale le 25 juin.

Plateforme d’expression des marques créatives, Tranoï propose ainsi à ses exposants une nouvelle façon, plus vivante, de dévoiler leurs offres.

Du côté de l’offre justement, cette nouvelle session du salon fait place à la couleur. Des couleurs qu’on retrouve sur des chemises confectionnées à partir de patchworks de foulards chez NPalmer. Installé à Londres, cet américain diplômé de la Saint Martins, qui a lancé sa marque durant le premier confinement, veut ainsi "proposer une mode singulière et fun".

Chez Hemsley London, la couleur est également de mise. Lancée en 2020 à Londres par Jayne Hemsley, créatrice engagée, passée chez Alexander McQueen ou Martine Rose, la marque dévoile une collection inspirée de l’aviation et des femmes pilotes qui ont "défié la gravité et l’oppression sociale, comme Bessie Coleman, qui a été la première femme noire à détenir sa licence de pilote". Le vestiaire signé Hemsley London fait la part belle au pantalon et sweat oversize estampillés d’un mantra "Don’t Be A Passenger" (ne soyez pas passager).


A l'entrée du salon Tranoï ce jeudi 23 juin


Plus minimaliste et plus sobre, les vestiaires signés du chilien Guido Vera et de l’indien ITOH côtoient la marque de sac française Jack Gomme qui dévoile sur le salon son offre masculine. "Jack Gomme compte trois boutiques mais plus de 150 revendeurs. La marque réalise même 70% de ses ventes à l’export principalement au Japon et aux Etats-Unis. Alors le digital c’est bien mais revoir les gens c’est une nécessité. Nous avons besoin des deux", explique-t-on sur le stand.

Avec la reprise des déplacements internationaux beaucoup d'acheteurs sont de retour, les Européens bien sûr, mais surtout les Américains et les Sud-Coréens ainsi que quelques Japonais. Et si les acheteurs chinois restent encore dans l'impossibilité de se déplacer, le salon propose des sessions de rencontres en livestream

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com