×
Publicités
Publié le
21 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Transformation numérique: appel à projets pour "massifier" l’accompagnement des TPE/PME

Publié le
21 janv. 2021

Après avoir appelé les prestataires et marketplaces à se mettre à dispositions des petits commerces durant les confinements de 2020, Bercy entend désormais inscrire sa démarche dans la durée. Le Ministère lance un appel à projets pour sélectionner des groupements d’opérateurs capables d’organiser et de déployer des projets d’accompagnement des TPE et PME.


Shutterstock



Chaque opérateur aura pour objectif de développer une méthode d’accompagnement spécifique pour quelque 1.500 petites et moyennes structures. Des opérations qui devront se mener à l’échelle nationale, locale ou sectorielle. Financée à hauteur maximale de 300 euros par entreprise aidée, l’appel à projets vise deux types de dispositifs.

Des ’"accompagnements-actions", tout d’abord, avec des "parcours répartis sur plusieurs semaines, à destination des dirigeants d’entreprise afin d’expérimenter un usage ou un type de solution numérique en réponse à un besoin concret". Et des "formations-sensibilisations", ensuite, prenant la forme de "sessions de formations centrées sur les difficultés opérationnelles des TPE et des PME pouvant être résolues par des types de solutions ou des usages numériques spécifiques". Bercy précise que les dispositifs pourront passer par du présentiel comme par des liaisons en ligne.

Le cahier des charges est actuellement consultable sur le site de BpiFrance. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 février, les projets retenus devant être annoncés un mois plus tard, pour un déploiement dès le deuxième trimestre. L’exécutif dresse naturellement une liste des qualités attendues dans les dossiers. Avec par exemple la capacité à proposer un accompagnement à la transformation digitale dans des domaines comme la communication, commercialisation, vente, fidélisation, gestion, organisation ou RH. Ou encore la capacité à s’inscrire en complémentarité avec les dispositifs d’accompagnement, de diagnostic ou d’aide financière existants notamment dans le cadre de l’initiative France Num.

Début novembre, alors que les commerces tricolores dit non essentiels faisaient face à une seconde fermeture forcée, le ministère des Finances avait publié un annuaire des solutions dédiées aux commerces, leur permettant de déployer rapidement et à des tarifs préférentiels un dispositif de vente en ligne. L’année 2020 a en effet mis en évidence le retard pris par certains types de commerce physique sur le terrain de l’omnicanalité. Retard pris faute de fonds, de besoin en temps normal, ou par simple rejet du concept d’e-commerce. Ou encore, dans un grand nombre de cas, en raison de l’absence d’accompagnement face au sentiment d’égarement causé par l’apparente complexité du modèle de la vente en ligne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com