Trussardi bientôt cédée à Quattro R

Fortement endettée, Trussardi va bientôt être cédée à Quattro R, un fonds d’investissement italien spécialisé dans les restructurations d’entreprises. Après des années de tergiversations et des mois d'intenses négociations, la famille éponyme, qui contrôle la griffe de prêt-à-porter italienne via la holding Finos, est prête à vendre le groupe fondé à Bergame en 1911 par l'arrière grand-père, le gantier de luxe Dante Trussardi. L’opération devrait être finalisée d’ici à la semaine prochaine.


Un nouveau chapitre va bientôt s'ouvrir pour la marque historique italienne - trussardi.com

Début 2016, alors que Trussardi démentait toute rumeur de vente, la société faisait appel au manager externe Massimo Dell’Acqua, issu de la galaxie du distributeur Percassi, le nommant directeur général et lui confiant l’organisation et la gestion du groupe. « C’est lui qui a préparé la maison en vue de la cession. Le groupe a clos 2017 avec un chiffre d’affaires autour de 150 millions d’euros et une perte réduite à 5 à 6 millions d'euros. Le problème, c’est qu’il s’est énormément endetté et n’avait plus les ressources pour se relancer », explique à FashionNetwork.com une source proche du dossier.

« L’une des conditions était que la famille sorte du groupe. Certains membres de la famille maintiendront des rôles de conseillers, mais n’interviendront plus dans la gouvernance », indique encore la source. La maison était pilotée jusqu’ici par le CEO, Tomaso Trussardi, tandis que sa sœur, Gaia Trussardi, a quitté en avril le poste de directrice de la création qu'elle occupait depuis cinq années.

La griffe est détenue par les frère et sœur Tomaso (50 %) et Gaia Trussardi (25 %) ainsi que par leur mère, Maria Luisa Gavazzeni (25 %). L’activité concernant la restauration et la Fondation d’art Nicola Trussardi ne sont pas comprises dans le deal.

L'opération a été suivie du côté des acheteurs par les cabinets de conseil LCA – Leoni Corporate Advisors, Spada Partners et Studio Legale Chiomenti, et du côté des vendeurs par BonelliErede. Elle prévoit une augmentation de capital de 50 % au terme de laquelle le fonds Quattro R détiendra 80 % du capital de la maison. Ce dernier compte parmi ses investisseurs la CDP, la caisse italienne des prêts et dépôts.

« L’entrée d’argent permettra de couvrir les dettes auprès des banques d’une part et de relancer l’entreprise d’autre part », nous précise la source.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER