×
Publicités
Publié le
14 oct. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

TY : Eric Tibusch se lance dans la couture franco-chinoise

Publié le
14 oct. 2016

Après avoir quitté la France en 2014, le créateur Eric Tibusch vient de recevoir à la Fashion Week de Pékin le prix du designer étranger pour la première collection de TY. Une marque de couture franco-chinoise dont le premier flagship ouvre ses portes le 15 octobre sur Nanjing Road, l'équivalent commercial des Champs Elysées à Shanghai.

Eric Tibusch - Matthieu Guinebault/Fashionnetwork


Installé à Shanzhen depuis un an, Eric Tibusch, qui avait notamment collaboré avec Clio Blue et Jacques Fath, a fait la connaissance de l'industriel Renzhonj Ying, président du groupe Swelnus. Une structure à la tête de 4 marques, 500 employés, et possédant ses propres usines de fabrication. C'est alors que l'industriel propose au Français le défi de séduire le marché chinois via une marque franco-chinoise tournée vers les créations féminines haut de gamme.

Baptisée TY, et sollicitée par plusieurs Fashion Week chinoises, la marque ambitionne d'ouvrir 200 boutiques sur 5 ans en propre, auxquelles s'ajouteront progressivement 300 autres en franchise. Avec à plus long terme la volonté de déployer une centaine d'adresses étrangères, et notamment dans les capitales étrangères de la mode. L'objectif final étant d'en arriver à des lignes coutures TY (prononcé T-Why) destinées à défiler à Paris.

"Je me donne quatre ans pour recruter des talents français et constituer les équipes", explique à FashionNetwork Eric Tibusch, aujourd'hui vice-président de la marque. "J'ai eu une formation de dix mois dans le groupe, afin de comprendre comment fonctionne le marché chinois. J'ai créé des collections non-destinées à la vente. Le gros problème en Chine ce sont les patronnages. On ne peut à peine bouger dans les vêtements. J'ai donc apporté aux équipes des détails sur la construction des vêtements et la technicité, que j'ai acquis dans la couture".

Via un réseau bientôt étoffé d'un concept store de 400 mètres carrés à Suxhou, TY entend proposer quatre saisons annuelles de 400 pièces chacune, arrivant en magasin en trois vagues. Des pièces proposées à partir de 1 000 yans (130 euros) jusqu'à 35 000 yuans (4 600 euros). La collection est très largement composée de vestes, manteaux, hauts, pantalons et jupes, mais propose également blouse, maille et autres écharpes.

"Dans ce nouveau rôle, je dois rencontrer les dirigeants de tous les grands malls. Et, aujourd'hui, tous indiquent rechercher des marques créateur avec un lifestyle", pointe Eric Tibusch. "Si une consommatrice chinoise adhère au lifestyle d'une marque, elle sera fidèle et dépensera beaucoup d'argent. Si on comprend ce principe, on peut vendre facilement. Si on arrive en Chine en se contentant de dire "voilà comment on fait ailleurs, donc voilà comment vous devez faire", c'est très mal parti".

Eric Tibusch continue en parallèle de développer sa propre signature. Sont ainsi en préparation des lignes cosmétiques destinées aussi bien au marché chinois qu'international.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com